Le projet Mokamo vise à réhabiliter l'hôpital de la région de Mokamo, au coeur de la province du Bandundu, 450 km à l'est de Kinshasa. Cliquez ici pour faire un don ! Soutenez-nous en faisant un don permanent ou ponctuel
News

Mission juillet 2017: Eau dans les villages, hygiène et assainissement.  Agnès et Annick reviennent d'une belle mission très remplie.
 Leurs actions étaient surtout axées sur le projet "ASSAINISSEMENT, HYGIENE et accès à L'EAU DANS LES VILLAGES". 


Information dans les écoles.


Construction de latrines sèches avec valorisation des déchets pour en faire du compost.

Latrines à séparation des fèces et des urines.


Vers les étangs et les sources...

Vidange de l'étang pour préparer le réservoir de fond et le système de pompage.


Préparation de la parcelle où seront placés le réservoir de tête, la centrale technique et d'énergie.


Positionnement d'un conteneur pour le matériel.


Elections...


Négociations et accords avec les propriétaires des parcelles et le chef coutumier.


Préparation des matériaux



Une mission réussie grâce à nos deux aventurières dynamiques.

Marche Mokamo 17 septembre 2017  

1ère mission de 2017 Deux nouveaux ont rejoints la belle équipe qui s'est rendue en ce début d'année à Mokamo.


Roger Baguette (électricien) et Liliane Dubois ont accompagnés André, Véro et Jean-Pierre.


D'énormes fosses pour installer les parafoudres ont été creusées...
 
Le REFEMO... avec comme toujours Théodora qui préside...

Réunions: André en toute bonne compagnie...

Informations dans les écoles avec Nicolas l'infirmier.

Une nouvelle Soeur-médecin a rejoint l'équipe médicale, il sagit de Soeur Jacques-Liliane..

Naissance de jumeaux...pas toujours simple en brousse....

Et toujours le sourire des enfants si nombreux à Mokamo.

Eau dans les villages...cela progresse bien! ... 


L'ASUREP de Mokamo verra bientôt le jour



Créées par la coopération internationale, elles apparaissent au Congo en milieu rural et péri-urbain depuis quelques années. Nous avons pu en visiter une à Kinshasa dans la commune de Kimbanseke fonctionnant depuis 9 ans et le résultat est enthousiasmant. Les ASUREPS ou associations des usagers de réseau d'eau potable sont des ASBL gérant de petits réseaux autonomes d'adduction d'eau potable dans des endroits où l'état congolais n'intervient pas. A Mokamo, nous allons réaliser un mini réseau de distribution d'eau potable, qui une fois construit, sera remis aux mains de l'ASUREP de Mokamo. A charge pour elle de s'approprier le réseau, de le gérer, de l'entretenir et de le pérenniser. L'eau doit être payante à un coût en rapport avec le niveau de vie local. L'installation sera robuste et utilisera l'énergie solaire localement abondante et bon marché.





Les objectifs.



L'objectif principal est de fournir 12 l d'eau potable par jour à chacun des habitants des villages autour de l'hôpital. Au total, 100 m³ à trouver, pomper et distribuer quotidiennement.

L'accès à l'eau potable de proximité mettra un terme à la corvée eau imposée aux mamans et fillettes libérant du temps pour un travail plus valorisant ou pour la scolarisation. Elle diminuera l'incidence des maladies hydriques parfois redoutables. L'ASBL offrira du travail à plusieurs villageois et villageoises.

Le projet veillera à préserver voire assainir des sources accessibles aux usagers ne pouvant se permettre l’achat de l’eau à la borne fontaine.

Parallèlement, est prévue une promotion de l'hygiène dans les écoles.

Film: https://www.youtube.com/watch?v=Iyi3aa1E1UE



Un peu de technique

Les deux ingénieurs et l'hydrogéologue du groupe s'appliquent à terminer les plans précis de l'installation.

Le projet Mokamo eau dans les villages ne date pas d'hier. Après deux essais infructueux de forage nous avons décidé d'opter pour un captage de sources.

Le site choisi avec un potentiel de 200 m ³ par jour en fin de saison sèche est largement suffisant. Le site doit être protégé.

La source principale et ses collatérales seront captées et dirigées vers le réservoir inférieur. La construction de ce réservoir inférieur en terrain peu stable est une des étapes cruciales du projet. La pompe principale solaire sera immergée dans ce réservoir.

Du réservoir inférieur, l'eau empruntera une conduite de refoulement longue de 650 m avec un dénivelé de 60 m jusqu'au réservoir du haut construit sur butte en bordure du village le plus proche.

De ce réservoir supérieur partira le réseau de distribution vers cinq bornes fontaines équipées chacune de 4 robinets et desservies par simple gravitation. Quatre autres bornes bénéficieront d'une pompe assurant une surpression.

Les bureaux et locaux techniques de l' ASUREP entoureront le réservoir supérieur.



Le nerf de la guerre.

L'ASBL bruxelloise Oasis N'djili et le projet Mokamo eau dans les villages sont heureux d'avoir pu mobiliser divers bailleurs de fonds, divers partenaires de chez nous ou des partenaires congolais. Notre budget de 225000 € est presque bouclé grâce au soutien de la Fondation Roi Baudouin (fonds Elisabeth et Amélie) et au soutien d'Hydrobru, l'Intercommunale bruxelloise de distribution d'eau (fonds de solidarité internationale). Nous remercions chaleureusement la Fondation Roi Baudouin et Hydrobru pour leur confiance. Divers services-clubs et la Ville de Verviers sont aussi parties prenantes. L'ONG Ingénieurs sans frontières est engagée dans le projet de même que l'ONG congolaise ADIR-Congo. Enersol société de Battice tournée vers le futur mais aussi présente dans les pays du sud est chargée du pompage solaire.



Les discussions

Elles ont été nombreuses avec la population, les notables, les propriétaires de terrain ou d'étangs, les autorités notamment coutumières. Les bases de l'ASBL ont été établies.



Le timing

Saison sèche oblige, une importante mission est prévue en mai-juin 2017 : captage des sources, construction du réservoir inférieur, conduite de refoulement, réservoir supérieur. D'ici-là, sur place, la population s'activera à rassembler les matériaux disponibles à Mokamo. Ici et à Kinshasa nous allons rassembler et expédier vers Mokamo tout le matériel nécessaire à ce vaste chantier.


Soirée gastronomique, chantante, italienne... le 18 février!

Bonjour à chacune et à chacun!
Bloquez vite la date du samedi 18 février! Ce jour-là, le Groupe Mokamo réunit tous ses amis pour un petit souper convivial et solidaire, agrémenté d'un magnifique concert: tous les détails sur l'invitation ci-jointe. N'hésitez pas, inscrivez-vous vite, ce sera très gai de se retrouver tous ensemble autour de ce grand projet.
Amitiés et n'hésitez pas à partager!
L'équipe du Projet Mokamo




Soirée de gala du Club Soroptimist de Spa "la Chasse"  Le Club Soroptimist de Spa continue à soutenir intensément le Projet Mokamo!
Cette année encore, elles organisent une belle soirée de Gala avec un souper "Chasse" le samedi 26 novembre.
Au plaisir de vous y rencontrer! 

"Soutien très important de la FONDATION ROI BAUDOUIN" ...et prochaine mission!  

Les très bonnes nouvelles se confirment pour "l'eau dans les villages de Mokamo". En effet la "FONDATION ROI BAUDOUIN" accepte de soutenir notre projet eau pour 40 000 euros!!!

Une mission partira ce 4 septembre, elle sera composée d' Hubert Demolin et de Paul Van Damme vice président d'"ingénieurs sans frontières" association qui nous épaule aussi.

L'essentiel de la mission consistera à ramener toutes les mesures indispensables au niveau des sources en fin de saison sèche pour réaliser un captage.( Etude hydrogéologique de Paul Hennen).

"L'EAU DANS LES VILLAGES" Remise d'un chèque de 7 000 euros par le ROTARY VERVIERS

           

Retour de la première mission de 2016

Mission Mars 2016:
 
Quel plaisir de se retrouver une fois de plus à Mokamo, de se sentir accueillis vraiment comme chez soi et d'y vivre une douzaine de jours conviviaux mais très actifs avec une population toujours aussi déshéritée que courageuse.

Nous étions 4, Véronique, Joseph, Jean-Pierre et André et de nombreuses tâches ont été effectuées avec nos partenaires au sein d'un hôpital qui tourne bien:

  • accompagnement à la maternité.

  • inventaire et informatisation des réserves.

  • formation de certains membres du personnel à l'utilisation des tableaux Excel.

  • travail en continu avec les deux médecins de l'hôpital : consultations, salle d'opérations, soins.

  • Rétablissement de l'électricité 24V durant toute la nuit.

  • Fin de l'installation électrique de la maison d'hôtes.

  • Préparation du lancement prochain de la mutuelle de soins de santé.

  • Établissement de devis pour les travaux annoncés.

  • Mise en place d'un nouveau moteur pour le moulin à manioc.

  • Établissement d'un devis pour la construction d'un atelier polyvalent pour les femmes du REFEMO (classes d'alphabétisation, bibliothèque et atelier de couture). Ce projet sera financé par les Soroptimistes de Spa. En attendant cette construction en dur, 2 classes en pisé sont d'ores et déjà en construction.

En résumé, beaucoup de rencontres, de travail, de réunions, d'amitié, une météo étouffante, l'écho lointain de la tragédie vécue en Belgique, une belle balade le jour de Pâques de l'autre côté de la Lukula, une piste vraiment difficile, un retour par Francfort et des valises égarées en Allemagne et arrivées 10 jours après nous.

Bref, une si belle aventure que nous avons déjà envie d'y retourner...

"Eau dans les villages de Mokamo" la suite ! Une partie du groupe Mokamo, s'investit intensément dans l'amélioration de la santé en passant par la facilitation de l'accès à l'eau potable....

Après une prospection approfondie et la fourniture de plans par la firme ADIR Congo...

...Un forage moins profond que prévu a été réalisé par l'ONG AFRIK'O. Malheureusement, même si l'eau a un peu jailli, les résultats ne sont pas concluants au niveau du débit et nous allons devoir nous tourner plutôt vers un captage à la source comme à l'hôpital pour pouvoir arriver à notre but. Nous allons demander à nouveau l'aide précieuse d'Aquassitance et ses nombreuses expériences dans ce domaine.





Bonne nouvelle! La CTB a donné une réponse favorable pour la restauration du Bac sur la Lukula.  Une bonne nouvelle d'Afrique : la coopération technique belge en RDC a répondu favorablement à notre demande de réparation du bac qui à Mokamo permettait de franchir la Lukula et de rejoindre l'asphalte de la N1 par la piste de Kitoy plus courte et en meilleur état que celle de Yasa-Bonga. Le travail qui est programmé en 2016 facilitera les échanges entre Mokamo et Kinshasa.
Video: https://www.youtube.com/watch?v=FvgvzLtRmCM
Merci à Raymond et Catherine Bruyère qui nous ont mis en contact avec les responsables.

Depuis notre voyage en 2014, nous tentons d'améliorer les conditions d'accès à Mokamo.
 
La piste jusque Bonga est en cours de restauration mais le tronçon Bonga-Mokamo n'est pas prévu au programme de la CTB qui préférait la possibilité de rejoindre l'asphalte via Kitoy. Le souci était le bac pour traverser la Lukula celui-ci sera donc bientôt restauré.

Michel et Hubert

Mission de Yannick et Christiane Dupagne

Christiane et Yannick Dupagne sont revenus de  Mokamo. Il y ont passé deux mois très riches en découvertes
.
Nous vous invitons à venir partager leur expérience dans cette mission d'échange et d'encadrement, le vendredi 19 février à 19h30 au CHR Verviers entrée rue du Parc, salle leman (suivre route 158).
Ils ne sont pas du domaine médical mais ont une grande experience de l'Afrique. Leurs actions étaient orientées vers un soutien sain de la gestion de l'hôpital comme par exemple celle des ressources humaines, aider à bien adapter les moyens aux besoins, dresser l'état des lieux, des infrastructures et envisager certaines réparations ou améliorations, proposer des pistes pour la mutualisation des soins de santé, le suivi des projets parallèles comme le Refemo... voilà quelques illustrations de leurs nombreuses activités...


Travaux de sécurisation du site de la source de l'hôpital...


Collaboration et organisation dans le nettoyage des services 2 fois semaines...


Cours d'informatique.


Nicolas, notre échographiste compétent est toujours très actif...


Christiane et les dames du REFEMO dont Theodora la présidente... suivi des différentes activités: Atelier de couture, classe d'alphabétisation, bibliothèque, moulin à manioc...



Nombreuses rencontres en milieu scolaire dont la visite au lycée technique de Lemfu et prise de conscience de son grand dénuement en matériel pour les cours pratiques...


Soirée festive de fin de séjour au couvent!


La joie de vivre et la gentillesse des gens de Mokamo font oublier la chaleur et le confort sommaire du séjour...

Septembre 2015: EAU potable dans les villages: Hubert Demolin et Michel Musimbi  Michel Musimbi et Hubert Demolin reviennent d'une mission bien remplie...nombreux contacts, visites, propsections... afin de trouver des solutions abordables pour l'eau potable dans les villages autour de l'hôpital.

AfrikO: prospections avec analyses geophysiques


ADIR: Rencontre avec Dominique Sowa.


Hôpital: Diverses retrouvailles...


Réunions avec les chefs coutumiers pour expliquer et discuter des différents projets EAU.


Visite au village de Mungie, village natal de Michel.


Passage de la Lukula par le bac, retour par la piste de Kitoy.


Kinshasa: Réunion avec Kathryn Brahy et son assistante Rosette Kabona de BWI.

Quelques nouvelles...
Une partie du groupe se penche activement sur le problème de "L'EAU DANS LES VILLAGES". Le but est toujours d'assurer une eau de qualité indispensable pour la santé et éviter le long chemin abrupte parcouru par les jeunes filles. Les forages assez fragiles de l'Abbé Alexis Mubwaba ne remplissent pas correctement leurs rôles... l'eau y est bien potable mais avec cette technique et le relief de Mokamo, le positionnement reste trop proche des sources. Differents contacts ont été repris ainsi qu'une nouvelle prospection, ce qui relance de manière passionnante, le défi si important pour la population.... et pourtant basique... l'accès à l'EAU!

Dans les mois à venir, Christianne et Yannick DUPAGNE vont se rendre à Mokamo pour une mission d'échange et d'encadrement. Ils ne sont pas du domaine médical mais ont une grande experience de l'Afrique. Leurs actions seront orientées vers un soutien sain de la gestion de l'hôpital comme par exemple celle des ressources humaines, adapter les moyens aux besoins, dresser l'état des lieux, des infracstructures et envisager certaines réparations ou améliorations, proposer des pistes pour la mutualisation des soins de santé, le suivi des projets parallèles comme le Refemo et le P.a.a.c.    ... Ils seront bien occupés...


La première mission de 2015 est bien rentrée ce 15 mars...

Elle était composée d'une équipe d'habitués: Véronique Allard, Genevieve Claessens, André Nicolas, Jen-Pierre Christophe.... et Jean-Pierre Mergeai notre médiateur qui découvrait Mokamo!

Jean-Pierre a été impressionné par le travail accompli à l'hôpital et par la misère qui l'entoure, il multiplie contacts, réunions, photos et notes, dans la ligne de son mandat.

Le travail reprend, à la maternité pour Véro, au dépôt ou à la salle d'op pour Gene.


Tôt le matin, le Dr Jean-Pierre Christophe accompagne le Dr Dominique et Dr Marie-Alfred: consultations, visites des salles, réunions du staff ou du personnel.

Véro reprend ses informations pour le planning familial dans les écoles.

André donne de petits cours d'informatique, il prépare aussi les futurs travaux de l'entrepreneur et l'électricien et assiste à quelques réunions.

Les séjours à Mokamo sont comme toujours plein de convivialité malgré les conditions difficiles.


"Meilleurs voeux de bonheur pour 2015"  

"Mission Aout 2014"

Quattre membres actifs se sont rendus à Mokamo en août. Les 2 copines Annick Demolin et Agnès Lambert y ont passé un mois. A mi-séjour, elles ont été rejointes par Xavier Crèvecoeur et Michel Musimbi.
Cette mission avait, elle aussi, des objectifs variés:
Annick allait finaliser les travaux et observer LE FONCTIONNEMENT DES FORAGES sur le chemin des sources.

Les 2 copines ont aussi collaboré avec le REFEMO en créant une boutique pour le fond social. Elles ont pu participer aux différents domaines comme la bibliothèque, l'atelier de couture et apprécier le moulin à manioc qui a pris sa vitesse de croisière. 

Annick et Agnès ont été très sensibles aux cas de malnutrition ...

et ont donné aussi des conseils d'hygiène au sein de l'hôpital.

L'expérience d'Agnès en RDC a encore été une aide précieuse dans les différents domaines.

SUR LE PLAN MEDICAL:
Les progrès des 2 jeunes patients opérés en janvier ont pu être appréciés.
Prosper et ses pieds bots corrigés a suivi des séances de rééducation intensive et est en plein progrès.
Video:   https://www.youtube.com/watch?v=VifvZiBEYUs

Le jeune Jean-Paul a enfin retrouvé une bonne mobilité de son bras limité par des sequelles de brûlures.
Video: https://www.youtube.com/watch?v=Nys7wPa4u9g


SUR LE PLAN TECHNIQUE

 Toujours en collaboration avec David et André Sidi, différentes améliorations et  réparations ont été réalisées.
La communication s'est nettement améliorée à Mokamo avec l'installation d'une antenne de téléphonie mobile.

La mission se terminait par un détour à Kikwit pour une réunion assez décevante avec le dyocèse et le BDOM.

N'hésitez pas à visionner notre gallerie photo plus détaillée de ce voyage....

"Marche Mokamo" 21 septembre!

Bonjour à tous! Notez bien la date du 21 septembre dans vos agendas!
 
Un tout nouveau parcours le long du Wayai (vers ses sources), nous emmènera dans les bois "des Vielles Fagnes" près de l'aérodrome de Spa.
 
Venez nombreux...que vous soyez sportifs, randonneurs, marcheurs occasionnels, ou simplement pour partager un moment très convivial au gite d'Arbespine!
 

  

Arrivée à Boma du "Godetia" bateau de la Marine Belge avec du matériel pour Mokamo  La Marine Belge a de nouveau offert un grand soutien logistique au Projet.


Site: http://www.maritimecapacitybuilding2014.com/le-A960-godetia-amarre-a-boma.php 

En effet le "Godetia" a accosté à Boma après un beau parcours le long des côtes africaines.
  
Dans les 13 m³ déchargés, se trouvaient du matériel médical (pour l'hôpital) et technique pour "l'eau dans les villages". Le dédouanement a été très compliqué mais heureusement avec la patience d'Eleuthère (le frère de Michel MUSIMBI), avec les interventions efficaces d'Eric TIMSONET   ... et d'autres...la situation s'est enfin débloquée ... "Un vrai combat avec les autorités congolaises" nous dit Eric TIMSONET.

Actuellement les palettes sont à Kinshasa et gagneront bientôt les pistes vers Mokamo...

Réunion générale 2014

Chères amies, chers amis,

Pour le groupe Mokamo, l'année 2014 a commencé par deux missions qui se sont succédées là-bas en janvier et en février.
Nous avons le plaisir de vous inviter à une rencontre qui vous permettra de découvrir en images les rapports de ces deux missions.
Cette rencontre aura lieu le jeudi 24 avril, dès 19h30, dans la salle des colloques, au premier étage du bâtiment Leman, au CHPLT. N'hésitez pas à y convier vos amis ou connaissances intéréssées. 
Au plaisir de vous y retrouver,

Le Groupe Mokamo.

Mission 2 2014 et Salle d'OP!  La salle d'op a donc tourné à plein régime en ce début d'année lors de la succession des deux missions.
 Comme décrit précédemment, il y a eu  la préparation plus technique grâce, entre autre, au bio-tech Phil. Magermans et les transferts de compétences pour différents cas de chirurgie gynécologique par le Docteur Françoise Fontenelle.
Voir lien  vidéo: "Une Césarienne": https://www.youtube.com/watch?v=N-SoisdcSok

  La deuxième mission dans son domaine chirurgical a été particulièrement active aussi avec de nombreuses opérations: Le Docteur Cyrille Degauque chirurgien, le Docteur Anne-Marie Cayet anesthésiste ont rejoint l'équipe de salle d'op de Mokamo avec Genevieve Claessens l'infirmière instrumentiste active depuis le début du projet.    
Une trentaine d'interventions ont été réalisées: de nombreuses opérations abdominales (hernies...) mais aussi les premières ablations de thyroides, la réduction de brides chez un enfant brulé, très handicapé par les séquelles cicatricielles ...
Les nouvelles techniques d'anesthésies apportées par le Dr Cayet ont été utilisées. En plus du Ketalar (injections IV) déjà couramment utilisé,  l'AG par intubation (propofol) et la rachi-anesthésie ont été employées et surtout enseignées! De même que l'emploi du bistouri électrique qui n'a plus de secret pour l'équipe chirurgicale locale.
  
Plus de photos dans la gallerie photo du site....

..et voilà la suite pour les autres domaines de cette mission: Nursing, technique, R.e.f.e.m.o (moulin à manioc) etc... 
                                                      
En plus de l'équipe chirurgicale, il y avait Elly (infirmière), Véro (accoucheuse), Vangel pour la technique et André (technique, diplomatie, REFEMO,...).
 

A Kinshasa, toute l'équipe a été visiter la clinique Ngaliema en compagnie d'Henri Ambele (notre spécialiste des autoclaves).

 La route les conduira ensuite à Kikwit où le programme a été chargé avec de nombreuses visites et rencontres.
. 
Observations des puits déjà installés par l'équipe de l'abbé Alexis Mubwaba.


Retrouvailles avec Jean-Claude et sa famille, ancien AG de l'hôpital de Mokamo. Mais aussi rencontres des autorités diocésaines, du BDOM, visite de la Camebasu (centrale pharmaceutique) et de l'hôpital général de référence de Kikwit.

A Mokamo, en plus du travail en salle d'op, il y a eu beaucoup d'energie donnée dans les services et dans la lingerie par Elly.


La maternité, le domaine de Véro, a une nouvelle responsable dynamique Soeur Odette... les informations pour le planning familial ont repris.


Vangel est revenu...toujours aussi actif dans le domaine technique...


REFEMO: Evènement sympa et très utile pour soulager les mamans.... Inauguration du moulin à Manioc. 


De nombreuses réunions ont été organisées avec les différentes organisations locales.


Et toujours autant de chaleur humaine...



Une très belle mission ...  Pour plus de photos, vous pouvez consulter la gallerie photo du site.


 

Mission janvier 2014

  Les missions se suivent sans pour autant se ressembler avec chacune leur lot de rencontres, d'émotions, d'obstacles et de solutions.....La mission 1 2014,  partie le 8/01, comprenait : Françoise Fontenelle gynéco au CHPLT, son mari Jean-François Biquet radiologue au CHC, Véronique Serpe kiné du CHPLT multi-récidiviste, Henri Loop électricien chevronné, Philippe Magermans électronicien au CHPLT et passionné de photographie, Bernard Parmentier infirmier au CHPLT avec une expérience des voyages humanitaires et notre chef de mission Hubert Demolin. Au total 5 nouveaux qui découvraient Mokamo et deux habitués.
Pour plus d'images, consultez la galerie photo du site et le reportage de Télévesdre en cliquant sur ce lien:
  http://www.televesdre.eu/www/verviers_l_electricien_henri_loop_aide_a_rehabiliter_l_hopital_de_mokamo_congo_-83349-999-89.html
                                                                          
Henri notre électricien: Grâce à lui, le système photo-voltaique subit une cure de jouvence et les deux réseaux 220 et 24 volts qui en dépendent ressuscitent.  L'atelier d'Henri fait penser à la messe, henri y travaille en dansant et en chantant avec son fan club congolais. Dès le pv remis en état, Henri s'applique à traquer les consommateurs pirates avec sa trousse d'instruments mystérieux et magiques (ésotériques dignes d'Harry Potter). Et puis c'est la valse des LEDS, autant de lucioles blanches qui se posent et s'immobilisent sous les toits des galeries, les illuminant doucement, sans consommer, ou si peu. La communication passe bien avec les Congolais et Henri se fait très didactique, convaincu de l'importance d'embarquer des techniciens lors de missions de ce type. 
                                                          
Françoise a révolutionné la salle d'op. Transfert de matériel vers les quartiers d'accouchement et opératoire, vidange des armoires. Très vite l'émoi suscité a fait place à une grande admiration pour sa technique chirurgicale, son art de transférer ses compétences et son dynamisme. Césariennes, hystérectomie, torsion de kyste: il a fallu lui demander d'en laisser pour les autres. Plusieurs cours théoriques sur le déroulement de l'accouchement, le post-partum, la prise en charge du nouveau-né.
                                               
Jean-François a poursuivi la formation en échographie de Nicolas et a conclu comme ses prédécesseurs que Nicolas a le sens de l'échographie. Sans oublier quelques examens d'échographie obstétricale avec sa biquette favorite. Et aussi il a continué ces fameux échanges et transferts de compétences avec notre technicienne radio Léontine.
                                                 
 Service par service, Philippe a pu inspecter chacun des appareils médicaux accumulés  là au fil des années, s'efforçant de les remettre en état ou de temps en temps les condamnant définitivement, sans oublier une toute belle collaboration avec Henri. Sa récompense, ce sont les multiples occasions de mettre en boite des visages, des paysages, des objets, des évènements : l'Afrique profonde en regorge, il ne s'est pas privé et on se réjouit de voir son reportage photographique.
                                                       

On sent d'emblée chez Bernard une expérience des voyages humanitaires. Il va se consacrer au travail des urgences et du dispensaire, transmettre ses compétences sur les pansements, les perfusions, les sondages. Méthodiquement et patiemment il a poursuivi  le travail de fourmi qui consiste à ranger le dépôt avec un coup de main d'Hubert et Véro.
                                                        

Pour la rééducation, Véronique a été confrontée de nouveau avec des cas pédiatriques interpellants comme une atteinte neurologique sévère liée à la maladie du sommeil. Mais aussi des patients lombalgiques...   Elle a rangé et expliqué la pose et les indications des nombreuses attelles et orthèses arrivées dernièrement.  Au retour, le groupe a revu le petit Prosper à Kinshasa,  le lendemain de son intervention de correction de ses pieds bots à la clinique Kalembelembe, pratiquée par les médecins de MSV. Rencontre très chaleureuse avec la doctoresse  Akele médecin responsable de cet hôpital pédiatrique.
                                                        
Et Hubert "notre chef de mission"...Il est partout, dès le petit matin jusqu'au coucher du soleil...De la technique au médical...en passant par la gestion, aux contacts humains... tout le monde (Congolais comme "Mundélés"), a eu l'occasion de coopérer avec lui d'une manière ou d'une autre! Il a géré une belle équipe soudée! 
                                                              
Un beau voyage, une très belle mission avec une équipe pleine d'enthousiasme.     
                                                                                                      

L'EAU POTABLE DANS LES VILLAGES DE MOKAMO GRACE AUX FORAGES MANUELS.   

"Lutter contre la pauvreté et les maladies hydriques et aussi éviter aux jeunes filles le chemin souvent long et escarpé de la source..." 

Soutenu et poussé par le dynamisme d'Annick Demolin, le projet des forages manuels est en train de se concrétiser. Tout cela requiert l'aide de spécialistes pour cette technique. L'étude hydro-géologique et la réalisation des forages sont en bonnes voies avec l'abbé Alexis Mubwaba Nsundu et son organisation « L'eau potable pour tous en RDC ». Une technologie adaptée pour une contribution économiquement autonome axée sur le développement durable.

En aout 2013, deux techniciens en compagnie d'Annick ont réalisé une prospection des sources dans les différents camps (villages) de Mokamo.

Cette étude sur le terrain n'a fait que mettre en évidence le calvaire lié à l'eau pour la population des villages environnant l'hôpital de Mokamo.

L'accès à l'eau potable et l'hygiène élémentaire sont très limités, voire inexistants, en dehors du seul point d'eau de l'hôpital récemment installé! Comme toujours les personnes les plus vulnérables sont les enfants et les futures mamans. Ils en subissent les conséquences ce qui augmente la mortalité liée aux maladies hydriques. Il y a moins d'un an, des cas de choléra ont même été rencontrés.

Les résultats de la récente prospection sont très probants et les différentes données récoltées par l'abbé Mubwaba donnent la possibilité de 13 forages manuels pour récolter une eau de qualité dans les différents « camps ».

 

Mais le plus de cette organisation "l'Eau potable pour tous en RDC" est la participation de la population à la création et l'entretien des forages. En effet, s'intègrent dans cet ouvrage la formation de nouveaux techniciens puisatiers locaux, la pérennité du matériel installé et aussi l'amortissement, en vue de la maintenance avec une participation financière adaptée au niveau socio-économique de l'endroit.

Le but est de rendre la communauté bénéficiaire autonome et indépendante pour son captage d'eau potable.

Vidéo:        http://www.youtube.com/watch?v=58N8eZh1TnU

CONCERT 14 décembre... une toute belle soirée!

 

Ce fut vraiment une belle soirée!

Des prestations de qualité et appréciées par une salle bien remplie et enthousiaste!
Daniel Thonnard a uni son talent de pianiste aux talents de trois jeunes chanteurs: le ténor Pierre Derhet et la soprano Julie Prayez qui terminent tous deux leurs études supérieures de chant à l'IMEP à Namur et la contralto Oriane Hanssen qui a travaillé le chant au Conservatoire de Verviers en parallèle avec ses études de médecine.

Le concert a ainsi présenté un programme varié pour la plus grande satisfaction du public. (Voir vidéos ci-dessous)
La Traviata: Julie, Pierre, Oriane.https://www.youtube.com/watch?v=MQY3WtmNHXA
Carmen: Oriane https://www.youtube.com/watch?v=C1zniG8XOzA
 
Merci à la famille Hanssen pour cette belle organisation!





"MARCHE" 22 septembre 2013...  
     Un bon bol d'air frais et de convivialité... 
     Une organisation "tip-top" grâce à Annick,
        ...et toujours autant de participants!

Nouveau départ de matériel grâce à la Défense et son Airbus!  20m3 de matériel vont être de nouveau transportés grâce à l'Airbus de la DEFENSE. Cet acheminement gratuit jusqu'à Kinshasa est vraiment "un plus" pour le projet car, en toute rapiditié, il permet d'éviter le coût important des trajets vers l'Afrique. De plus, au retour, le dimanche 25/8 à Melsbroek, ce transport précieux va ramener 5 des 7 participants de la mission d'Août. ( Voir galerie photo).
 
Nous remercions particulièrement Eric TIMSONET (Coordination Air Transport au Cabinet du Ministre de la Defense) pour ses nombreuses interventions.
 Et aussi Georges Godin de Weltladen-Logistik pour la préparation des nombreux colis et sa disponibilté. 


"Eliane et Luc en tandem pour Mokamo" www.eliane-luc.be


Deux amoureux de la petite reine réalisent un long périple en tandem pour soutenir notre projet!
Tous les détails sont sur leur site et sur leur page facebook "Eliane et Luc-en tandem pour Mokamo". 



BRAVO OBJECTIF ATTEINT!!! LE VAL D'AOSTE!

 

"MISSION MARS 2013"  "MISSION MARS 2013"
Une toute belle réussite...

De retour avec beaucoup d'ojectifs atteints :
 La Radio 

L'Autoclave et la Machine à Lessiver professionnelle...

Préparation de l'antenne satelite pour internet!
Sans oublier le Nursing, la rééducation, l'hygiène hospitalière,
 le foyer social, le jatropha, les infos sur la contraception...
Tout cela dans la galerie photo, dernier album...

Rotary Verviers  Belle participation du ROTARY CLUB de VERVIERS, un chèque de 5000 euros nous a été remis! Un  tout grand merci!

        

Retour de la première mission de 2013
 Voilà déjà la première mission de 2013 de retour! C'était une grande équipe de 11 intervenants aux différents objectifs médicaux, techniques et également sur le plan social! L'impression globale de ce séjour est  très positive malgré un retour mouvementé!  Vous trouverez l'album photo dans la galerie ...

La Composante Marine de l'armée Belge nous transporte du matériel...
En effet, le ministère de la défense, nous a contactés pour charger 20 M3 pour Mokamo qui partiront de Zeebruges le 5 février et qui arriveront à Boma le 13 mars!
Un tout grand merci!

LA RADIOLOGIE
 La table de Radio est en cours d'installation...
Quelques problèmes sont rencontrés mais seront sans doute bientôt résolus...

Merci à l'ASBL PROMOSPA!  
Remise d'un chèque de 2.000 euros lors du Marché de Noël à Spa.

La FORCE AERIENNE BELGE participe au transport de matériel...


Depuis peu, la composante aérienne de l'armée Belge participe au transport de matériel.
Cette aide très précieuse se fait au départ de Melsbroek pour Kinshasa.
L'Airbus A330 de la Défense permet un acheminement rapide de matériel très important vers Mokamo.
Le départ du second vol est prévu le 5 décembre. Un grand merci!


 
 

MISSION AOUT 2012 C'est du lundi 13 août au samedi 1°septembre que s'est déroulé le 4° voyage 2012 du Groupe Mokamo à Mokamo. 

L'équipe était composée de 5 personnes : Michel Musimbi avocat natif de Mokamo, Christian et Chantal Hanssen respectivement médecin cardiologue et chimiste, Paul Rosskamp physicien-informaticien et Johannes Ernst professeur d'électricité.

Les buts étaient multiples : compréhension et aide à la gestion de l'hôpital, formation à la cardiologie, amélioration des installations d'eau, d'électricité et de matériel médical, suivi des projets parallèles et bien entendu contacts avec la population.

C'est Michel, Christian et Chantal qui se sont intéressés à LA GESTION DE L'HOPITAL:
* La compréhension des tarifs, la comparaison avec ceux pratiqués dans d'autres hôpitaux et l'explication des prix à la population ont nécessité de nombreuses rencontres avec les habitants de Mokamo, les chefs de village, les Soeurs et le diocèse
.
*La comptabilité semble soigneusement tenue par la gestionnaire et l'évolution des comptes est encourageante : la fréquentation de l'hôpital et les recettes sont en augmentation, notamment grâce à l'appareillage amené dans les conteneurs et à notre aide pour l'achat de médicaments.
*La réalisation d'un de nos grands souhaits s'est, par bonheur, effectuée pendant notre séjour : c'est la mise en route d'une MUTUELLE de soins de santé à Mokamo qui va favoriser l'accès aux soins (déjà 300 personnes inscrites).

LA FORMATION EN CARDIOLOGIE par Christian s'est faite dans deux directions:
*apprentissage en électrocardiographie grâce à un appareil donné par la firme CARDIONICS : L'infirmier Nicolas s'est familiarisé avec la réalisation et l'interprétation des ECG, et cela avec intérêt et compétence.
 
*Démonstration d'échographie grâce à un appareil d'écho portable prêté pour le séjour par la firme GENERAL ELECTRIC! 

Les travaux pour l'amélioration DES INSTALLATIONS D'EAU  ont été orchestrés par Paul, très sérieux en plombier:
*nettoyage et peinture du château d'eau
*mesure du débit de la source
*entretien des vannes extérieures et des chambres de visite
*raccordement des batiments administratifs (secrétariat, salle de consultation, bureau du médecin, salle de radio, dispensaire, salle de garde, urgences, pharmacie, labo),de la salle d'opération, des batiments d'hospitalisation et d'une partie des batiments sanitaires.

* Paul a aussi réalisé des interventions électriques avec Johann comme pour le remplacement de cartes d'alimentation dans l'appareil d'écho et la réparation des 3 frigos 24V.

L'INSTALLATION ELECTRIQUE a été améliorée en divers endroits sous la direction rigoureuse de Johannes :
*contrôle des batteries et installations photovoltaïques et constat de la necéssité d'améliorer certaines connexions et d'augmenter le nombre de panneaux pour les jours où le ciel est couvert.
*conrôle et règlage des pompes à eau photovoltaïques à la source
*installations de prises en salle d'op, dans la salle de consultation, au labo et dans le petit batiment attribué à l'ophtalmo (220V générateur ou 220V onduleur)
*suppression du plusieurs installations pirates dangereuses et mise en garde.

En ce qui concerne L'EQUIPEMENT MEDICAL
*des appareils ont été installés et mis en route dans le local d'ophtalmo
*un nouveau microscope a trouvé sa place au labo
*et les installations et isolations nécessaires à la salle de radio ont été organisées.

LES PROJETS PARALLELES ont aussi bénéficié de l'intérêt du groupe:
*La plantation de JATROPHA nous a franchement surpris : pas une feuille sur les plants ! Mais on nous a vite rassurés : c'est normal à cette période de l'année. La pépinière par contre était pleine de jeunes pousses vaillantes bien alignées et arrosées quotidiennement.

*Des POTAGERS s'épanouissent à différents endroits dans les environs de l'hôpital et là le travail de la terre se réalise avant et après journée.

*Chantal a assisté à la proclamation des résultats de la 1° CLASSE D'ALPHABETISATION, cérémonie émouvante que de voir toutes ces mamans d'âges très divers démontrer leurs apprentissages et recevoir leurs résultats en présence du reporter radio local.
 
*Chantal a aussi visité l'ATELIER DE COUTURE instauré grâce aux machines à coudres à pédales envoyées dans les conteneurs. Elle a pu admirer les réalisations faites dans des tissus achetés à Kinshasa, comme les uniformes scolaires en vue de la rentrée des classes. Cet atelier permet donc aux couturières et au couturier de commencer un petit commerce.

La seule chose qui nous ait déconcertés c'est le brûlis partout, non seulement dans les champs pour les nettoyer et les fertiliser mais aussi dans l'enceinte de l'hôpital. Il faudra fournir une tondeuse !


TOUTES CES RENCONTRES, TOUTES CES REALISATIONS, TOUT CES CONTACTS ET TOUTES CES VISITES ONT ETE EXREMEMENT ENRICHISSANTS ET NOUS SOMMES RECONNAISSANTS A LA POPULATION DE MOKAMO DE LA CHALEUR DE SON ACCUEIL.

 
Ce samedi 13 octobre 2012 la salle du Lido à Spa accueillait une fois encore une manifestation au profit de l'hôpital de Mokamo.

Ici il s'agissait d'un dîner spectacle mis sur pied évidemment grâce à la participation de nombreux bénévoles de domaines très différents.

La salle est étincelante, toute décorée de rouge dans son ambiance noire et dorée; partout plumes et boas confirment l'atmosphère de ce cabaret d'un soir.

Les hôtesses réservent à chacun un accueil chaleureux et font leur service de manière impeccable. La salle est comble et animée, le repas est délicieux.

Musique et chants de cabaret, sketches et numéros de magie, le tout offert par des artistes d'excellent niveau venant parfois de loin, égaient très agréablement cette soirée.

Félicitation et Merci à tous ceux qui ont oeuvré à cette réussite : travailleurs, artistes, sponsors et le formidable public ! 



Cela fait bien longtemps qu'elle trottait dans la tête d'Annick, cette marche au profit de l'hôpital de Mokamo. Et subitement, cette année, la voilà mise en route pour le dimanche 23 septembre.

La sympathie à l'égard du projet s'est une fois de plus manifestée. Les marcheurs, des habitants des environs mais aussi des amis venant de plus loin, ont répondu nombreux.

Les 3 itinéraires proposés, de 6, 13 ou 18 km, suivaient des pistes variées et les chemins parcourus  permettaient de découvrir de superbes paysages vers Theux, Tiège et Spa.

La générosité des participants pour aider Mokamo a suivi une voie d'un haut niveau elle aussi : des sous dans la tirelire, trop peu de pains saucisse au barbecue, trop peu de gâteaux aux pommes... mais heureusement suffisament de réserves dans le bar pour ceux qui désiraient s'attarder.

Une chance, la météo était avec nous. On peut dire que c'est une fameuse réussite.

Mille fois MERCI à tous ceux qui ont permis que cela tienne la route. Et à un prochain rendez-vous?
    

 

MISSIONS 2 et 3 2012 Voici racontée dans le détail les missions 2 et 3  2012  du groupe Mokamo. Merci à tous les membres de cette mission pour leur force de travail et leurs compétences diverses. Il y en va de même pour l'équipe d'AQUASSISTANCE  avec qui nous avons eu la chance et le bonheur de collaborer pendant une dizaine de jours.
Hubert

Composition de l'équipe
Ont embarqué pour Kinshasa à Zaventem le 26/02 : Eddy Finck ingénieur retraité, Charles Grétry chaudronnier soudeur, Fernand Warlomont commercial, Hubert Brauers prof de gym retraité et Hubert Demolin seul médical d'un groupe essentiellement technique.

Synergie avec Aquassistance
Durant les 8 premiers jours notre groupe s'est joint à l'équipe française d'Aquassistance déjà sur place depuis une semaine : Jean-François Ossola, Gaetan Massoubeyre, Jérôme Bréfort, Jérôme Bouzonnet. La collaboration a été immédiate dans une ambiance chaleureuse générant une synergie très efficace. Nous avons admiré le travail effectué par la première équipe 2012 et celui d'Aquassistance durant sa première semaine.Grâce à tout ces efforts cumulés, en fin de séjour, nous avons eu la joie et l'émotion d'assister avec les congolais aux premiers écoulements d'eau par des robinets à sec depuis des dizaines d'années.

Narration du voyage
Arrivée tardive à Kinshasa puisque le vol du dimanche (qu'il vaudrait mieux éviter) se prolonge jusqu'à l'Angola avant de revenir vers la RDC. Accueil désormais traditionnel mais toujours chaleureux par Flory et Jean Bosco à l'aéroport. La travesée d'N'Djili et les premiers contacts avec Kin restent impressionnants surtout quand il s'agit d'une première expérience. La procure Ste-Anne est en cours de rénovation et nous logeons dans Beau Marché chez les Oblats.
Course à Kinshasa le 27/02.
Envol dés le 28/02 de N'Dolo vers Bonga avec la Maf qui ne peut emporter tout nos bagages et promet de les transporter les jours suivants : les tuyaux manquants à Aquassistance achetés à Kin y resterons jusqu'à notre dernier jour à Mokamo et nécessiteront des trésors de débrouillardise de la part de Charles et d'Eddy pour raccorder les deux pompes. 
Le vol de la MAF est longuement retardé par un orage et nous arrivons à Bonga dans l'après-midi. Pas tous : Charles embarque sur un autre coucou et patiente quelques heures à Vanga avant de nous rejoindre à Bonga.
Souper chez les soeurs de Namur à Yassa, visite de l'école et logement chez les Pères; la piste risquant d'être impraticable en raison des pluies abondantes tombées ce jour-là, le départ en 4X4 pour Mokamo est fixé au lendemain matin.
Le 29/02, installation dans la maison d'hôtes de plus en plus spacieuse et première rencontre avec l'équipe d'Aquassistance déjà sur place depuis 8 jours. D'emblée le courant passe.
Présentation de tout le petit monde de Mokamo devenu si familier à un grand nombre de membres du groupe Mokamo.

Eddy, Charles et Fernand s'apprêtent à repeindre le château d'eau mais la découverte de nombreuses perforations dans la tôle plonge d'emblée Charles dans son activité favorite : la haute soudure.



Compte tenu des pièces manquantes restées à Kin ou à Bonga, il fallu beaucoup d'ingéniosité pour raccorder le PVC aux pompes à une extrèmité et au château d'eau de l'autre coté.
Avec son équipe franco-belgo-congolaise, Hubert B. s'est démené au niveau de la tranchée qui après la mise en place de la conduite en PVC et du cables électrique, devait être en partie bétonnée puis refermée.



Stress lors du premier remplissage de la conduite mais elle tient le coup. Passée l'émotion des premiers écoulements d'eau rouille puis noire puis limpide, c'est la valse pour changer les robinets ou les vannes qui fuitent, remettre en état les évacuations et puits perdus.



Finalement, l'eau est rétablie à la maternité, au bloc opératoire et devant deux salles d'hospitalisation.
Les Français nous quittent le 8/03 après plus de 15 jours de travail sans interruption.
Le 08/03, journée de la femme, remarquablement organisée par le père Alexis : fanfare kinmbanguiste, défilé des différentes associations féminimes, discours, énormément de monde, une foule bariolée qui finira par traveser l'hôpital en dansant.

La veille du départ, le groupe décide de prendre une journée de congé pour visiter les écoles et l'huilerie.
Vol de Bonga à Kin sans histoire et sans bagages le 13/03 (ils arriveront peu après nous avec un autre avion), logement dans les chambres rénovées de Ste-Anne, souper à l'ambassade chez Catherine et Raymond, visite aux Bonobos et premières frites au jardin d'Eden avant même le retour au pays. Le matin du 15 mars, Nadia est au rendez-vous à l'aéroport et nous ramène tous à Pouilli-Fourneau pour un clapant petit déjeuner. Merci Nadia pour cette gentille attention.
Question : qui est prêt à repartir?

Ce qui a été fait :

Rétablir l'adduction d'eau :
En étroite collaboration avec Aquassistance et dans la foulée de la mission 1 qui avait installé les panneaux pv et creusé la tranchée allant des sources au château d'eau, l'objectif fixé a été atteint et même dépassé. Il s'agissait au minimun de remplir le château d'eau ; au final l'eau arrivait dans deux services importants, le bloc opératoire et la maternité ainsi qu'à l'entrée de deux salles d'hospitalisation.
Impressionnant  le travail des pompes, dites au fil du soleil, immergées dans le réservoir des sources, fonctionnant en direct sur les panneaux photo-voltaïques et capables d'envoyer 20M3 d'eau à 600M de distance et 60M de dénivelé. Emouvants bien sûr les premiers jets d'eau jaillissant des robinets remis en service devant nos amis congolais stupéfaits et ravis. Avant cela il a fallu souder, disquer, remplacer, finasser, récupérer, déboucher...








Scialytique de la salle d'opération :
 Il a pu être remis en service.


Préparation de salle de radio :
L'ancienne installation a été démontée. La goulotte dans le sol a été plaçée puis cimentée avec quatre sorties comme demandée par Siemens. L'écran plombé récupéré à Borgoumont a été fixé ainsi qu'une tablette pour le tableau de commande. La nouvelle installation Siemens devrait être montée dans quelques mois.

OPERATION TEMBO à SPA  


Tout le mois de juillet, TEMBO, la sculpture interactive du sympathique artiste liégeois Alain De Clerck, est installée dans le parc des 7 heures à SPA!
Comme soutien à notre projet, actuellement, elle fonctionne avec un euro à mettre dans une borne! Pour les Francofolies, le système par sms sera opérationnel comme à Verviers en 2010!


 

"L'EAU ARRIVE DANS L'HOPITAL!!!"
C'est avec grande joie que nous vous transmettons le message envoyé du Congo par Hubert Demolin!



"Nous sommes très heureux, il y a enfin de l'eau à Mokamo, en salle d'opération, à la maternité et à l'entrée de deux salles d'hospitalisation.

 Très émouvant, l'instant du premier écoulement vécu par les patients, le personnel, et les soeurs.


 Tout cela, grâce à une super collaboration congo-franco-belge!


 A bientôt! Hubert" 



 

MISSION DE JANVIER 2012  Du 22 janvier au 9 février, cette équipe était composée de trois infirmières: Elly Doyen, Genevieve Claessens, Véronique Allard, d'une kiné Véronique Serpe et de trois techniciens: Dominique Claessens, Vangel Karasavidis, et André Nicolas qui jouera aussi tout un rôle d'organisateur et de contact dans les différents domaines.

    
Cette mission nous a laissé une impression très positive, tant dans l'équipe qu'avec le personnel et les habitants de Mokamo. C'est vrai que la chance était aussi avec nous, grâce à un climat politique post-électoral fragile qui s'est rapidement calmé, et aussi grâce à l'arrivée des containers pendant notre séjour. Tout cela nous a permis d'atteindre les objectifs prévus.
   

Dans le domaine technique
Au niveau des bâtiments, la rénovation avance. Nous pouvons toujours compter sur André (employé de l'hôpital) qui poursuit son travail avec la nouvelle peinture des toits de plusieurs pavillons,
la restauration du local d'ophtamologie, de la citerne de la maternité,
    
   et aussi très important, le rafraîchissement des murs des services,...
 
En ce qui concerne la préparation pour "Aquassistance", l'AG Jean-Claude (toujours aussi efficace et fiable), Dominique, Vangel et André (notre ;-) chef) ont placé les panneaux photovoltaïques pour les pompes dites "au fil du soleil". 
   
Ils ont aussi mesuré, élagué sur 8 m de large, jalonné...
   
et creusé une tranchée sur 650m. du château d'eau à la source. Ce travail a été effectué avec l'aide de 8 travailleurs locaux aiguillés par Jean-Claude.
 
 
 L'installation photovoltaïque de base, trouvée dans un état moribond, a été remise convenablement en fonction. En effet, en suivant les conseils d'Energie assistance, l'équipe a remplacé l'acide et coupé des extensions afin que comme prévu l'installation serve uniquement pour l'hôpital. En ce qui concerne la maintenance électrique, une personne compétente (David) a été engagée par le groupe. D'autres interventions diversifiées ont été faites par notre équipe technique de "choc"!

Les Containers 
Le premier, déjà sur place, contenait surtout du matériel électrique et technique "d'Aquassistance". Le reste, du matériel médical, était déja vérifié et rangé dans le dépôt.

Le deuxième arrivé et ouvert en notre présence, était également composé de materiel électrique, orthopédique, médical...
 
de chaises roulantes, de mobilier et d'accessoires hospitaliers (venus de Borgoumont), et de livres .... Tout cela a été vidé, trié et rangé en fonction des spécialités avec l'aide précieuse de Soeur Sylvie.
  

Dans le domaine médical
En salle d'accouchement, sous les bons conseils et l'expérience de Véronique Allard, des améliorations de l'aménagement, de l'entretien et de l'hygiène ont été réalisées

...mais surtout des conseils ont été donnés pour des actes obstétricaux 

En néonatalogie, les infirmières du CHPLT ont amélioré le suivi pondéral des prématurés...

et la kiné a essayé d'améliorer l'harmonie psychomotrice des nourrissons...
  
Toujours en équipe, une césarienne a eu lieu avec Gene, ici en pleine action, qui donnera naissance à une petite "Véronique"!
   
La salle d'op a été équipée d'une nouvelle table de Kocher. Là aussi, Gene a aidé pour l'organisation,
et donné des conseils lors des differents positionnements des champs opératoires.
 
Dans les services post-chirurgicaux, Elly a mis beaucoup d'énergie à perfectionner les soins infirmiers.

Dans le secteur rééducation, Véronique et Jean-Marie M'Boma le kiné-chirurgien local partagent les différents traitements de rééducation tant en pédiatrie...

qu'en neurologie...

et en orthopédie... 

D'autres améliorations basiques mais très importantes au niveau des services ont été réalisées grâce au matériel des conteneurs: des poubelles à pédales ont été réparties par secteur et des distributeurs de savon ont été fixés aux murs en remplacement des savonnettes.
 
Sur le plan social
De nombreux contacts ont eu lieu avec "les mamans de Mokamo" (REFEMO: Regroupement des Femmes de Mokamo), il y a eu de belles avancées pour le foyer social,     Projet des "Sorop's"! 
  
La bibliothèque  est prête à fonctionner, avec toute son organisation (classement, fiches...) et après un déménagement très africain vers le nouveau local du foyer social!

Il y a eu aussi beaucoup de contacts pour l'alphabétisation, le moulin à manioc, la couture etc... 
Notons aussi les dons de nouveaux livres scolaires arrivés avec le container pour les écoles grâce à Chantal,
 
et les contacts avec le "PAAC" (Point d'Appui pour des Actions Communautaires: groupe local) pour le jatropha..

EN CONCLUSION:
On peut constater que la fréquentation de l'hôpital s'améliore dans tous les domaines et qu'une belle évolution positive se fait sentir!
Il y a une collaboration constructive avec les équipes locales motivées!

Nous remercions tout le personnel et nous nous réjouissons de les revoir!
     

Suite des missions 2012 Petites infos en attendant un rapport plus détaillé...

Les participants de la première mission de 2012 sont revenus et très contents tant sur le plan médical, technique que social. L'arrivée des containers a permis encore d'améliorer l'équipement médical, les soins et de commencer le foyer social. Le matériel d'Aquassistance est bien à Mokamo, pour la mission prochaîne dont le départ est iminent! L'équipe technique a posé les panneaux photovoltaïques pour les pompes à eau. Ils ont aussi réalisé la tranchée du chateau d'eau à la source (élagage, mesures, jallonages, creusement sur 650m).

Espérons que l'équipe technique d'Hubert Demolin et le groupe Aquassistance vont pouvoir atteindre leurs objectifs. Ainsi,... évènement, l'eau arrivera dans le chateau d'eau.... quel bouleversement positif dans la vie de l'hopital!

Première mission de 2012 Du dimanche 22 janvier au 9 février, aura lieu le premier départ de l'année 2012 avec une équipe composée de trois techniciens, trois infirmières et une kiné.... vous aurez plus de détails sur les objectifs de cette mission au retour, car cela sera tributaire de l'arrivée ou pas des containers et s'orientera en fonction!

Echos de la mission de septembre 2011

 MISSION SEPTEMBRE 2011

Cette équipe était composée de: Christian Sanguinet et Pascale Antonus (Groupe aquassistance GDF SUEZ), de Jean-Benoit Koninckx (à la technique), pour le médical : Ginou et Jacquy Firquet (médecins gastro-entérologue échographiste et gynécologue) et de Véronique Serpe (kinésithérapeute).




L'EAU



Pascale hydrogéologue, est venue évaluer la qualité et la pérennité de la source afin de l'améliorer.
Christian, à Mokamo pour la 2° fois, en tant que chef de chantier, a organisé le travail avec une équipe locale très motivée et reviendra début 2012 pour continuer l'installation.

Vu le faible débit, surtout en fin de saison sèche, ils ont axé leurs travaux sur la création d'une deuxième source pour l'hôpital en canalisant de nombreux suintements périphériques. Ils ont aussi rehaussé le niveau de la source primaire.



De là, l'eau partira vers 2 réservoirs rénovés qui seront équipés de pompes immergées fonctionnant à l'énergie solaire... dites au fil du soleil. Grâce à elles, l'eau remontrera jusqu'au château d'eau de l'hôpital et plus tard vers de nouvelles installations sanitaires. 




SUR LE PLAN TECHNIQUE

Jean-Benoit (en plus de très bien chapeauter la mission), a veillé au contrôle et à l'optimalisation du matériel électrique...



... mais aussi de l'atelier, du matériel fourni ou restant à fournir.



Point fondamental de la chirurgie, la stérilisation s'améliore avec la remise en fonction d'un ancien grand autoclave resté intact (de la manufacture de Gembloux).


SUR LE PLAN MEDICAL

L'opportunité à Mokamo d'avoir un médecin gastro-entérologue spécialiste en échographie et d'un gynécologue réunis a été contrecarrée par une panne de l'échographe en début de séjour. Cet incident est lié apparemment à l'absence de stabilisateur de tension, ce qui va être résolu par un technicien congolais qui doit réparer l'appareil.



L'écolage échographique n'étant plus possible, à sa grande déception, vu la passion de son métier, les activités de Ginou ont été redirigées vers l'observation des modes de fonctionnement de l'hôpital, l'évaluation et l'utilisation des moyens déjà mis à disposition et la réalisation de vidéos et de photos.

Au niveau de la maternité, Jacquy a fait don de son cardio-tochomètre. Il en a expliqué son utilisation, il a aussi promulgué des conseils pour les épisiotomies avec l'apport de fils et d'anesthésiants. 



Des échanges entre médecins, à propos des traitements médicamenteux et des diagnostics gynécologiques ont eu lieu.

Dans le domaine de la kinésithérapie, Véronique a travaillé en collaboration avec l'équipe locale composée d'un kinésithérapeute Jean-Marie MBOMA (qui plus est, chirurgien compétent) et d'infirmiers ou aides-soignants... Belles occasions d'échanges aussi concernant le traitement de différents patients de l'hôpital.



La deuxième semaine a été plus orientée vers la prise en charge des personnes handicapées physiques extérieures à l'hôpital avec un recensement de leurs pathologies dans les villages et une évaluation des différentes demandes d'aide.





INFORMATIQUE ET COMMUNICATION

En collaboration avec le père Alexis, Jacquy a bien mesuré les besoins en informatique et la vétusté du matériel irrécupérable. L'informatique, étant un poste incontournable à brève échéance (communication entre centres hospitaliers, dvd de formation...), il propose le choix de portables reconditionnés avec des cléfs usb et un disque dur externe pour sauvegarder les données de l'hôpital. Actuellement le père Alexis parcourt 40 kms à pied pour aller lire ses mails une fois semaine à Yassa-Bonga!



Le manque de moyen de communication à Mokamo est flagrant, la radio étant le seul moyen aléatoire de contact avec l'extérieur. D'après le docteur Bienvenu une hypothétique antenne de gsm serait installée bientôt.




En conclusion:
Toutes nos activités à Mokamo nous permettent de rencontrer une population très chaleureuse qui mérite d'être soutenue. Nous remercions les médecins, les soeurs et tout le personnel de l'hôpital pour leur accueil et leur collaboration. Nous n'oublierons jamais la très bonne ambiance et la convivialité qui a régné au sein de notre équipe tout au long de ce séjour.



...

Echos de la mission d'Avril 2011

Voici un petit résumé de ce que nous avons vécu et réalisé à Mokamo entre le 14 avril et le 1° mai 2011.

=> Nous étions 9 participants: 
    
Véronique Allard, accoucheuse et Joseph Schnackers, chirurgien orthopédiste,
Julie Godin, doctorante à l'université de Liège,
Nadia Rancan, institutrice maternelle et Jean-Claude Crasson, ingénieur électronicien,
Elisabeth Schoonbroodt, institutrice maternelle et Henri Paulus, professeur d'électricité, tout deux retraités,
Michel Musimbi, avocat, originaire de Mokamo,
André Nicolas, directeur retraité d'un  1° degré secondaire.

=> Le séjour:
              
La maison d'hôtes est impeccable, repeinte et éclairée par le 24V depuis la veille; nous logeons à 4 par chambre, sans aucun problème. Ernest et Evelyne sont aux petits soins, comme d'habitude et les repas très variés. De plus, c'est le début de la saison des oranges, pamplemousses et autres mandarines et nous faisons vraiment des cures de vitamine C. Ernest nous fait même des jus de fruits. Le temps est très chaud et lourd, plus d'orages que les fois précédentes, c'est la fin de la saison des pluies. Après la pluie, il fait parfois très frais.


=> Le travail:
On peux dire "mission accomplie" dans tout les domaines:
Maternité: Véronique y a été presque tout le temps présente et a continué son travail d'accompagnement, de formation et d'amélioration des lieux.



Médecine: Joseph a beaucoup accompagné et assisté Bienvenu2: consultations, échographies, opérations.


Remise en état de l'installation photovoltaïque:


Jean-Claude et Henri ont installé l'onduleur de 900 W qui fonctionne parfaitement. Malheureusement, le chargeur transformable en onduleur a été touché par l'orage, nous consulterons Energy Assistance à son sujet. Pour l'instant, le photovoltaïque fournit jour et nuit de l'éclairage et permet l'utilisation d'instruments en 230V jusqu'à environ 800W.

Installation électrique: 

Là, les ennuis se sont succédés:
Le dernier dimanche, panne du générateur du 15 KVA, due à un court-circuit provoqué par la vétusté de l'installation: le bobinage du stator est déjà réparé par un spécialiste de Kikwit. Cette panne a privé l'hôpital de la possibilité d'utiliser l'échographe et nous de presque tout nos moyens techniques et spécialement de la possibilité de souder.
Le 60 KVA a pu être mis en route et a tourné sans problème. Par contre nous avons pu utiliser le circuit 230V prévu pour l'echographe.

Vers un futur foyer social:


C'est le projet des Soroptimists pour 2011-2012: nous avons déjà amené 400$ pour l'alphabétisation des mamans et le container 3 contient plusieurs machines à coudre.
Elisabeth, avec un ouvrier de l'hôpital et un volontaire, a créé en quelques jours un superbe potager expérimental et biologique qui suscite beaucoup d'intérêt auprès de la population. La technique du compostage pourrait se révéler intéressante à plus d'un titre.

Protection contre l'orage:


Mission accomplie: Joseph, les ouvriers et André ont déterré 80m du tuyau d'acier galvanisé reliant autrefois la source au château d'eau, nous l'avons ramené jusqu'à l'hôpital (il pèse 15 kg/mètre!). 4 tronçons de 12 m, munis de paratonnerres ou de tiges filetées et reliés par 80 m de fil de cuivre soutenu par un câble porteur en acier ont été dressés presque en carré au dessus de la partie droite du batiment technique, entourant parfaitement les panneaux. De plus le toit de ce batiment a été mis à d'autres terres, à ses quatre coins par Henri et Jean-Claude. Le père Alexis, Jean-Claude, Ibrahim, David, Gilbert, Tonton et toute l'équipe locale ont magnifiquement bien travaillé à ce projet.

Protection contre les moustiques:

Le matériel commandé est là: le travail mené par Nadia, Julie et Véro a commencé par la réfection de la maternité et sera poursuivi par l'équipe de l'entrepreneur André ou les ouvriers de l'hôpital. Le relevé de toute les dimensions des fenêtres des pavillons d'hospitalisation a été effectué. La maison d'hôte a été terminée.

Préparation de la mission d'Aquassistance:


Le trajet du réservoir inférieur vers le château d'eau a été complètement dégagé de la végétation. Des sondages de 15 en 15 mètres ont permis de remonter en ligne droite en suivant l'ancien tuyau. Ce parcours a été jallonné pour permettre aux ouvriers de l'hôpital de creuser la tranchée demandée par Aquassistance.




Julie, tout en travaillant à sa thèse de doctorat , a pleinement participé à la vie et aux travaux du groupe. Michel a participé aux différents travaux du groupe et organisé de nombreux contacts très utiles au présent et à l'avenir du projet.


=> Les contacts:


Réunions avec la soeur gestionnaire, qu'il faudra considérer à l'avenir comme notre première interlocutrice dans tout les domaines.
Réunion avec Bienvenu2 et la soeur: sur la rénovation de l'hopital et la future mission.
Réunion avec le P.A.A.C. sur la coopérative agricole, le jatropha et le future foyer social.
Réunion pratique d'initiation et d'agrobiologie.
Réunion le 2° jour avec l'entrepreneur, qui fut absent le reste du séjour.

=> La convivialité:


Elle fut formidable dans le groupe et c'est une impression partagée par tout les participants. De plus, nous avons pu parler avec énormément de gens, notament des mamans et le personnel de l'hôpital et partager leurs problèmes.

Le cinéma:


Quel plaisir! Nous avions emporté l'appareil acheté pour les présentations du projet et des séances ont été organisées: les gens n'ont aucune distraction et le cinéma en est une magnifique: ils en redemandent et nous reporterons définitivement le projecteur et des films.

Le foot:

Le dimanche de Pâques, un match de foot inédit: l'équipe de Mokamo était renforcée par Joseph (le grand géant blanc), Jean-Claude et la vedette locale, Maître Michel, malheureusement blèssé à l'entrainement. Le score 0-0, ne reflète pas l'ambiance du match.

=>Remarque à propos des pavillons d'hospitalisation:
Par respect pour les personnes hospitalisées, la décision a été prise de commencer la rénovation par l'intérieur: moustiquaires à placer, fissures à boucher, démolition des cloisons des chambres et poses de de nouvelles qui pourraient être situées de l'autre coté des salles, peintures plafonds (en latex blanc), des parties supérieures des murs (ivoire) et des parties inférieures des murs (peinture lavable bleue). Ensuite, pose de gouttières, création de deux citernes latérales, installation de nouveaux wc et éviers, peinture des toits, refection des peintures extérieures.



=> Conclusion
Chaque voyage est une expérience: celle-ci a été à la fois différente et positive et nous laissera aussi un souvenir inoubliable: merci à chacun des membres du groupe ainsi qu'à tous nos amies et amis de Mokamo de l'avoir si gaiement et si efficacement partagée...
 


  

 


     
  

 


Les containers 3 et 4 Les containers 3 et 4 ont quitté Anvers début juillet à bord du Niledutch Congo et devraient être arrivés à Matadi fin juillet. Ces containers contiennent du matériel médical et le matériel destiné à l'adduction d'eau dans l'hôpital.

                                                                                                                       
                                                                                                                                                                                                  
                                                                                                                                                                                                 

"Globalement solidaires" et le soutien du Kiwanis  

Les Kiwanis de Spa et Verviers remettent 66690 € au projet Mokamo

En novembre 2010 les clubs Kiwanis de Spa et Verviers s’assemblaient autour d’un projet commun : « Globalement Solidaires ». Le 10 novembre s’est donc tenue la « Journée du changement climatique » organisée par les kiwaniens. Cette journée s’est articulée autours de plusieurs activités : un colloque, une animation avec plus de 500 enfants des écoles régionales et une soirée festive retransmise en direct par Télévesdre et relayée par d’autres télévisions communautaires. Le but était de sensibiliser l’opinion publique aux changements climatiques. Près de 68.000€ de bénéfices ont été récoltés en une seule journée d’action. Les clubs des deux régions se sont réunis ce 28 février pour remettre ce montant à des associations. . C’est le projet Mokamo qui en reçoit la majeure partie et a le bonheur d’encaisser un chèque de 66.690 € pour la réhabilitation de l’hôpital de Mokamo en République Démocratique du Congo.
Le Groupe Mokamo remercie chaleureusement les Kiwaniens pour leur soutien.
                                                                                                                   
                                                                                                                                                                                               
                                                                                                                                                                                             

Le soutien des Sorop's  

Soirée de fête pour notre projet le 22 février au Radisson Blu de Balmoral:
Chantal, Christian, Jean-Benoît et moi avons reçu un chèque de 11400€,
représentant le bénéfice des nombreuses actions entreprises par les clubs
de Spa, Verviers et Ourthe-Amblève. Cette somme est destinée à
l'alimentation en eau et plus spécialement au paiement partiel des pompes
immergées et de leur alimentation. Petit mot de remerciement au nom du
groupe Mokamo, présentation de l'évolution du projet (Christian pour les
aspects médicaux, Jean-Benoît pour l'électricité et l'eau et Chantal pour
le social) avec projection de photos et enfin, résumé du travail accompli
lors de la mission de janvier, mission qui fut racontée de façon très
vivante par Nadine. Les Sorops sont clairement décidées à poursuivre leur
collaboration à notre projet, essentiellement dans le domaine de
l'émancipation de la femme: développement d'un agriculture potagère
diversifiée, alphabétisation, éducation sanitaire, couture, ...
André
















Voyage janvier 2011                                   Mieux vaut tard que jamais.
Voici extraites des carnets du voyage de janvier nos impressions après la première mission 2011 ( déjà la quatrième au total)  à laquelle participaient Elly Doyen, Ginou Firquet, Geneviève Claessen, Nadine Beco, Robert et Hubert Demolin.
D'emblée ce qui frappe ceux qui connaissaient déjà l'endroit c'est l'éclairage de l'hôpital le soir, le nombre de patients hospitalisés en hausse et la résurrection du couvent. En 2009, nous avions logé dans des ruines infestées de cafards : les soeurs de "Namur" ont investi les lieux en septembre 2010 et déjà le couvent est nettoyé, repeint, équipé de sanitaires, entouré de maïs et d'un vaste potager clôturé pour écarter les animaux errants. La restauration de la chapelle était presque terminée à notre départ. L'endroit évoque à nouveau un petit coin d'Ombrie.
 
Le voyage aller :

  
Partis avec plus de deux heures de retard de Bruxelles, nous sommes arrivés très tard à Kin. Ce qui ne nous a pas empêchés d'être debout à 5hrs et de prendre la route de Mokamo, jeep chargée, à 8h30. Nous embarquons à la sortie de la ville Jean de Dieu Minengu, jeune ingénieur agronome d'Unikin spécialiste du jatropha. La N1 désormais goudronnée est en parfait état jusque Masi Manimba. Après quoi la piste jusque Bonga récemment élargie et mise à plat n'est plus qu'une difficulté mineure.
Le dernier tronçon de piste n'a pas été amménagé et c'est dans la nuit africaine que nous atteignons Mokamo.
                                                                                                                                                                                                                                                                         
                                                                                                                                                                                                                                           
L'hôtellerie :

Nous avons logé en partie au couvent et en partie dans la maison d'hôtes partagée avec le Dr Bienvenu et son épouse.
Ernest et Rose se sont occupés de nos repas. Bravo pour leurs prestations compte tenu des conditions de travail et des difficultés d'approvisionnement. Il faudrait leur confier plus officiellement la gestion de la maison d'hôtes et améliorer leurs conditions de travail par exemple en aménageant la cuisine et en installant un réchaud.


                                                                                                                                                                                                               

                                                                                                                                                                                                      
La propreté, l'hygiène et la gestion des déchets :

 
Elly et Nadine avec beaucoup d'énergie ont travaillé de salle en salle communiquant leurs idées et donnant l'exemple. Les aiguilles seront collectées dans des flacons plastic tous marqués à l'encre indélébile. Une fois remplis ils sont destinés à être brûlés dans l'incinérateur. Deux chariots-poubelles ont été aménagés pour recuellir les déchets papier et plastic qui seront enterrés jusqu'à la construction imminente de l'incinérateur. La ferraille est stockée dans un container. Un responsable de la collecte et du traitement des déchets a été désigné. L'entrepreneur André employé au couvent par les soeurs a proposé de construire rapidement le même incinérateur qu'à Bonga. 

   
                                                                                                                                                                                               
 


Le matériel disposable et la stérilisation
 :
 
Gene s'est efforcée de prêcher le bon usage du matériel disposable récupéré au CHPLT ou chez les fabriquants comme Molnlyke ou 3M. Nous avons tout de même été surpris de voir les peintres repeindre la chapelle équipés de blouses et de bonnets chirurgicaux. Dès que possible, càd dès que l'eau sera disponible et le lavoir ré-ouvert, il faudra revenir aux champs et vêtements en tissu.
Le fil de suture surtout le résorbable pose problème.
La stérilisation reste artisanale. Deux poupinelles fonctionnent vaille que vaille. Nous avons revu l'usage de l'autoclave venant de Borgoumont mais il faudra fournir le liquide de nettoyage et l'eau distillée plus indiquée que l'eau de pluie. Sa cuve reste de petites dimensions ne permettant que l'introduction de tambours ou de boites de petite taille. L'écarteur ne peut être stérilisé.
Gene insiste sur la nécessité d'envisager un appareil plus important permettant d'enfourner de plus grosses boites ou tambours ainsi que l'écarteur.  
   
                                                                                                                                                                                                   
 

L'électricité et autres techniques :

 
Voici communiquée par Robert une synthèse des dégâts liés à l'orage récent, des réparations faites, du problème des paratonnerres, de la poursuite de l'installation et quelques propositions.
 -analyse des dégâts de la foudre : les techniciens locaux avaient bien diagnostiqué le problème avant notre arrivée. Ils avaient tout tenté pour réparer les dégâts avec le matériel disponible. La foudre est tombée sur les coffrets de connexion des 2 groupes de PPV détruisant ces coffrets totalement. Elle a fait ensuite sauter les fusibles avant les régulateurs et les fusibles ou disjoncteurs dans les régulateurs, enfin les fusibles avant les onduleurs. Elle s'est alors attaquée aux onduleurs eux-mêmes. Celui de 2000 watts a vu ses résistances claquer. Alexis a tenté de les remplacer. L'onduleur de 500 watts ne produisait plus non plus de courant alternatif alors que son ventilateur fonctionnait. Les paratonnerres ne semblent pas avoir fait leur office et les deux boitiers mentionnés plus dressés vers le ciel semblent avoir attiré la foudre. Avec la puissance et la rapidité de la foudre toutes les sécurités ont sauté en casacade. Les deux onduleurs ont été enlevés et ramenés en Belgique.
 -une nouvelle ligne entre le local du groupe électrogène de 15 kva et le bâtiment administratif a été tirée en catastrophe pour faire fonctionner l'écho.
 -les deux paratonnerres existants ont été rehaussés de deux mètres et haubannés. Nous ne disposions pas du matériel nécessaire pour placer de nouveaux paratonnerres selon le schéma proposé par Energy Assistance.
 -le groupe de 15 kva a été vérifié point de vue entretien, par contre nous n'avons pu faire tourner celui de 60 kva. Selon les techniciens locaux, un court-circuit aurait sans doute été constaté dans le tableau de commande juste avant le départ de la mission précédente et non réglé à l'époque.
 -l'inventaire du matériel a été fait, photos à l'appui.
 -l'étude des sanitaires a été faite bâtiment par bâtiment photos à l'appui.
 -possibilité de citernes dans les bâtiments sanitaires et dans la maternité et citernes attenantes aux 4 bâtiments d'hospitalisation.
  -relevé des dimensions et du nombre de pièces nécessaires pour remettre en état la charpente et le toit des diverses galeries reliant les bâtiments.
 -les besoins en matériel ont été notés jour après jour, par exemple : karcher, serre-joints, transpalettes, allonges électriques, colle de menuisier, cables électriques...
 
Un responsable technique :
 
Il faut insister après des soeurs pour qu'un responsable technique soit nommé. David apparait comme quelqu'un de compétent, dynamique et de contact facile.

L'échographie
 
L'échographe était bien à l'abri dans sa caisse en bois à notre arrivée. Au premier essai, dès le branchement, tout a fonctionné sans problème. Moment émouvant de la mise en route d'un appareil d'une telle qualité au fin fond de la brousse congolaise...
Les séances d'écho ont néanmoins commencé avec un peu de retard suite à la panne d'électricité provoquée par l'orage récent. Faute d'onduleurs, impossible de brancher l'appareil sur du 220v d'origine photo-voltaïque. Le temps pour Robert de tirer rapidement une ligne depuis le groupe électrogène jusqu'à la salle d'écho équipée de tentures de fortune et Ginou a pu commencer l'écolage des deux médecins, d'un infirmier et du kiné-chirurgien.
Dans un local surchauffé, Ginou s'est efforcée de transmettre son art et de stimuler ses élèves. Près de 300 examens ont été pratiqués et en fin de séjour les élèves, ont chaleureusement remercié et ovationné leur maître.
Il faudra proposer l'envoi d'un des participants à un stage de perfectionnement à Kin ou Kikwit.
Un vibrant merci à la société Toshiba Medical Systems Belgium et à son directeur Mr.Zemb qui nous a fourni au prix coûtant un échographe neuf d'une telle qualité.   
                                      


                                                                                                                                                                                          

Le jatropha :

 Jean de Dieu Minengu, ingénieur agronome de l'Université de Kinshasa, spécialiste de la culture de jatropha nous a accompagné la première semaine. Déjà rencontré en 2010, il ne nous a pas déçu. Compagnon de voyage très agréable, Jean de Dieu a découvert avec émerveillement le Bandundu profond qu'il ne connaissait pas. Dès l'arrivée il a démontré l'existence de Jatropha à Mokamo connu sous le nom de Mokadipemba. Cette plante oléagineuse aux vertus thérapeutiques diverses, en provenance d'Amérique latine, a été introduite comme le manioc il y a plus de 500 ans. La toxicité des fruits est bien connue comme nous l'ont confirmé petits et grands.
Au cours d'une première réunion avec les membres d'une association locale, Jean de Dieu a exposé de façon très claire le système jatropha et la possibilité de produire sur place un biocarburant en pressant les fruits riches en graisse. Un calendrier des travaux très précis tenant compte des impératifs saisonniers a été exposé. Des cultures intercalaires vivrières sont prévues.

La pharmacie :
 
Lors des missions antérieures, la pharmacie apparaissait bien pauvre. En 2011 l'approvisionnement nous a paru très nettement amélioré. Depuis que Bienvenu 1 est médecin-chef interimaire de la zone de santé, Mokamo semble bien recevoir son lot de médicaments essentiels comme les nouveaux anti-malariques qui ont fait leur apparition dans la pharmacie depuis quelques mois avec les tests de diagnostic rapide.
Une réunion pharmacie s'est tenue en présence de la soeur responsable des achats et du dépôt, de la pharmacienne et de Jean Claude. Il s'agissait d'apporter des réponses aux questions soulevées par Janine et Christine, les pharmaciennes du groupe Mokamo.
Les médicaments utiles à apporter de Belgique sont confirmés avec une ou deux entrées : AINS, anti-douleurs, antibiotiques, antispasmodiques, anti-ulcéreux, allopurinol et le Glibenèse comme anti-diabétique oral.
Dorénavant la jeep ou le camion des soeurs passant une fois par mois pourraient se charger d'amener les commandes.
Les anesthésiques utilisés : il s'agit du Ketalar 50 flacons par mois en moyenne achetés à Kikwit et de la Lidocaîne.
Un médicament non usuel ou indisponible est parfois acheté dans une des petites pharmacies du village...ou alors à l'hôpital de Bonga à 40 km.
Les médicaments périmés sont impitoyablement déclassés puis après constatation administrative brûlés.

Le labo :

 
La réunion sur le labo s'est faite en présence du Dr. Bienvenu 2, du Dr. Soeur Marie Alfred, de Jean Claude et surtout de Denis Mabombi.
Ce dernier est un nouveau technicien de labo A1 formé à Kikwit et affecté à Mokamo depuis fin 2010 : c'est sans conteste un point très positif pour l'hôpital.
Depuis peu l'hôpital dispose d'une banque de sang avec un frigo fonctionnant sur panneaux solaires. Cette installation a été réalisée par la zone de santé mais est temporairement hors service à la suite de l'orage du siècle début janvier. La répararation était imminente d'après Denis.
Denis nous a remis une liste bien établie des analyses souhaitables, chaque point étant commenté par les deux médecins présents.
Il a insisté sur la nécessité de disposer d'une prise de courrant au labo ne fut-ce que pour brancher le microscope de la Fondation Damien. David devrait se charger après notre départ d'installer une prise et un éclairage basse tension.
Un deuxième microscope serait le bienvenu.


 


 
Le transport du matériel et la livraison de diesel
 
La livraison mensuelle de 200 l de diesel qui aurait du commencer dès décembre 2010 n'était pas effective et ce n'est qu'en janvier après beaucoup d'insistance qu'ont été délivrés en plusieurs fois ces 200 litres indispensables pour faire tourner l'échographe étant donné la mise hors course des onduleurs. Nous avons demandé aux soeurs de se charger dès fin janvier de cette livraison mensuelle. La mère Mawaka a garanti le passage d'un véhicule tous les mois à Mokamo qu'il s'agisse de la jeep ou du camion. Nous suggérons de confier aux soeurs les livraisons diverses et pas seulement le diesel.
 
Les prochaines missions médicales :
 
Une mission comprenant un(e) gynéco serait utile vu l'importante activité obstétricale. De l'avis des médecins locaux une mission ophtalmo pourrait être envisagée dans quelques mois. Dans quelques mois, on pourrait aussi envisager le passage à Mokamo de "Médecins sans vacances" ? Ce n'est pas à proprement parler un objectif médical mais une prochaine mission devrait s'occuper des fenêtres des 4 bâtiments d'hospitalisation et surtout de les équiper de moustiquaires. Il y a urgence dans la mesure où les salles sont désormais éclairées si pas la nuit en tout cas toute la soirée.
 
André l'entrepreneur :
 
Lors de notre séjour au couvent de Mokamo nous avons eu la chance de cotoyer André SIDI BESAMA et son équipe de 3 ouvriers occupés à la restauration des lieux. Nous avons été impressionnés par le travail de cette équipe commençant tôt, finissant tard. Ainsi la chapelle entamée lors de notre arrivée était pratiquement terminée à notre départ. Comme références, outre le travail accompli en direct sous nos yeux, il a construit citernes et incinérateur à Bonga, travaillé chez Lafleur à Kin et été commandité plusieurs fois pour des travaux de l'U.E.
André espère disposer bientôt d'internet...
Il nous a remis un devis très détaillé de restauration de l'hôpital.

                                                                                                                                                                                                                                                      
 Le retour : 

Nous quittons Mokamo le dimanche 30 tôt le matin et arrivons à Kinshasa avant la nuit. Logement à la procure Ste Anne. Apéro à l'ambassade et resto le soir comme en 2010. Fin d'après-midi magique avec les musiciens de Kinshasa Symphony qui répètent à N'Girin N'Girin sur la route de l'aéroport. Nous leur remettons deux flûtes à bec, une guitare et un violon.
                                                                                                                                                                                                                                                
 
Merci à toute l'équipe pour son efficacité dans la bonne humeur.

   
 
H.D                                                                                                                                                                                                                    .                                                    




Kinshasa Symphony à Spa et Welkenraedt les 17/11 et 1/12                                              

Dans le cadre de la récolte de fonds pour l'adduction d'eau à l'hôpital de Mokamo nous avons organisé la projection du film
de Martin Baer et Claude Wischmann, Kinshasa Symphony.                      
Deux représentations qui se sont déroulées l'une à Spa l'autre à Welkenraedt ces 17 novembre et premier décembre .
C'était pour nous un petit défi d'amener le plus possible de monde à partager ce moment cinéma.
Et même si lors de la représentation de Welkenraedt le public fût un peu plus frileux (en nombre seulement, météo oblige), une belle énergie s'est dégagée tout au long de ces deux projections.
Un film rempli de musique mais aussi de couleurs, d'émotions et  surtout de courage dans une réalité toute congolaise.
Deux toutes belles soirées cinéma et des moments d'émotions partagées.
Nous en profitons pour remercier très sincèrement les centres culturels de Spa et Welkenraedt sans qui nous n'aurions sans doute pas pu réaliser ces deux projections. Véro.

                                                                                  

Invitation à la projection de Kinshasa Symphony  

  LE GROUPE MOKAMO VOUS INVITE A LA PROJECTION DE

 

   

   

    KINSHASA SYMPHONY

       un film de Klaus Wischmann et Martin Baer (Allemagne 2010)   

 
  Kinshasa Symphony explore le quotidien de l'Orchestre Symphonique de Kinshasa, un orchestre fait de bric et de broc, d'électriciens et de vendeuses à la criée, d'amateurs et d'autodidactes, et de moments de grâce qui balaient tout sur leur passage. L'OSK ce sont plus de 200 musiciens dont l'attention dérape par moment. Mais la vraie magie de l'OSK, c'est le partage d'une musique universelle avec les habitants des quartiers plus que pauvres de Kinshasa, c'est l'éruption de joie de la foule qui surgit pour applaudir à tout rompre le final de Carmina Burana.
  Kinshasa Symphony une autre image du Congo.


  Vous aimez le Congo, vous aimez la musique classique, vous adorerez Kinshasa Symphony
                   
 

   Au théâtre de Spa le 17 novembre à 20 hrs.

     Aux Pyramides de Welkenraedt le 01 décembre à 20hrs.

                    Prix des places : 6 euros en prévente, 8 euros le soir de la séance.

                                        prévente Spa à la librairie Pages après Pages 7 rue Schaltin

                                        prévente Welkenraedt à la librairie Grignard 
                                       prévente Spa et Welkenraedt Digital rue de Jardon à Verviers et service social du CHPLT
  
    Les bénéfices de cette soirée contribueront à rétablir l'eau à l'hôpital de Mokamo

                                                                     www.projetmokamo.be

                                        Si vous hésitez, visionnez la bande annonce du film 

                                                                    www.kinshasa-symphony.com


           Avec le soutien des Centres Culturels de Spa et Welkenraedt




L'électricité rétablie à Mokamo : retour de mission d'Energy Assistance


Voici résumée par José Béroudia et son équipe à leur retour de Mokamo le 26 septembre la mission d'Energy Assistance. Comme vous pourrez le lire grâce à eux il y a de nouveau de l'électricité dans l'hôpital de Mokamo. L'ensemble du groupe Mokamo s'associe au personnel de l'hôpital et à la population de Mokamo pour les remercier de tout coeur.

Bonjour à tous, 

Nous sommes rentrés cette avant-midi de notre mission à Mokamo. Mission difficile et très complexe mais néanmoins réussie dans la mesure de nos moyens. Nous n'avons pris qu'un seul jour de repos, le 16 septembre (... et encore, pas toute la journée !). A part cela, tous les autres jours ont été consacrés de tôt le matin à tard le soir à un travail intensif et soutenu. Deux fois, à 22h nous avons encore été sollicités pour mettre de l'électricité pour des accouchements difficiles. Différentes modifications ont dû être réalisées par rapport aux projets prévus pour se conformer à la réalité du terrain et aux imprévus.

On peut donc dire qu'à 95 % au moins, tout le travail prévu a été réalisé :

        installation du groupe électrogène 60 kva, raccordement à l'armoire de commande, ventilation murale, fixation réservoir et pompe manuelle, ...
  

                             


        réparation du groupe existant 15 kva et raccordement au réseau générateurs

        pose de 33 panneaux voltaïques sur 3 versants différents du toit


                             


        raccordement de tous les appareils de régulation solaire, des onduleurs, du chargeur de batteries, de tous les coffrets divisionnaires




        pose d'un réseau triphasé 230/400v jusqu'au bâtiment administratif pour alimentation de la future radiographie

        pose partout d'un réseau 24 v batterie destiné à l'éclairage (+ 3 prises 24v pour frigos à vaccins.

        pose d'un réseau 230v "fortes puissances" alimentés par les générateurs

        pose d'un réseau 230 v "onduleur" vers administration, vers salles d'opérations et vers maternité.

        installation de 3 parafoudres (& sur bâtiment moteurs, 2 sur bâtiment comportant les panneaux photovoltaïques

        pose de terres pour les parafoudres et pour les bâtiments comportant des utilisations 230v

        pose et allongement de câbles destinés à Aquassistance pour réguler le niveau du château d'eau

        raccordement d'un ancien câble pour alimenter la maison d'hotes et l'habitation du médecin

        raccordement et allongement d'un câble fourni par les soeurs en vue d'alimenter le couvent

        éclairage de toutes les pièces administration, salles d'op, maternité, ... et pose des prises prévues dans ces constructions




        installation de 2 points d'éclairage extérrieurs

        suppression des situations dangereuses trouvées sur le site

       

Différentes choses ont perturbé notre travail :

        trajet Kinshasa-Mokamo plus difficile que prévu (1,5 jours au lieu de la journée prévue). Restaient 9,5 jours de travail effectif pour tout faire.

        murs en silex quasi impossibles à forer.

        bâtiments installés sur des plate-formes de maçonnerie très dure d'une hauteur d'environ 1 m et dépassant de 2 m autour de la construction

        panne d'un panneau solaire (presque 1/2 jour à rechercher le défaut).

        défaut dans le régulateur de tension du groupe 60 kva (écrou tombé dans le radiateur). Réparation du système par nos soins.

        bobine du contacteur brûlée dans l'armoire de commande des groupes. Avons dû changer le principe de distribution.

        livraison d'une cosse de batterie non conforme.

        les frigos commandés chez Soltech n'étaient pas arrivés sur place

        l'acide pour batteries acheté sur place n'est pas conforme à ce qu'il faut. Mais de l'acide conforme, en quantité trop faible, a été amené par le container. Un nouvel arrivage doit permettre de complèter les niveaux.

        3 petites pluies, totalisant environ 1/2 jours à quelque peu gêné les travaux

 

Reste à réaliser: 

        quelques points d'éclairage doivent encore être installés dans les locaux "hospitalisation" qui sont occupés.

        au besoin, des prises peuvent ausi être installées dans les bâtiment hospitalisation.

        l'éclairage sera à réaliser plus tard dans les 2 bâtiments douches-toilettes qui sont inoccupés depuis longtemps et doivent être réhabilités avant électrification

        des points d'éclairage extérieurs pourront être installés à des endroits judicieux 

                                    Pour ce faire, les réseaux 24v et 230v générateurs transitent par ces bâtiments  et sont équipés des coffrets de dispersion nécessaires 

        des bâtiments sont actuellement occupés (c'est provisoire !!!) par des familles sans logement. Après leur départ, ces pièces seront affectées à l'hôpital et devront être électrifiés

        il n'était pas prévu d'électrifier la maison d'hôtes, la demeure du médecin et le couvent ... cela pourrait peut-être faire l'objet d'une mission ultérieure ?

 

Voici un résumé succint du travail réalisé grâce à une très bonne cohésion de toute l'équipe (encore MERCI à tous). Un rapport de mission plus complet suivra.

 

                    Bien à vous                José

En direct de Mokamo  

Bonjour à toutes et à tous!

Beaucoup de nouvelles de Xavier, qui est rentré du Congo
hier matin et vient juste de me sonner. Je les résume à la fois pour les
familles de ceux qui sont là-bas et aussi pour celles et ceux du groupe
Mokamo, auxquels cela fera plaisir d'avoir des nouvelles fraiches.
 
Voilà ce que dit Xavier:
 
Ce qu'il faut d'abord dire, c'est que tout se passe vraiment bien:
l'équipe est très chouette, enthousiaste et sympa. 
Le travail a bien avancé malgré quelques difficultés:
- vendredi dernier, 22 des 33m² de panneaux avaient été placés et étaient
fonctionnels. Ils ne l'ont pas été exactement à l'endroit préparé lors de
la mission précédente mais plus sur le dessus du bâtiment technique et sur
le toit de pignon. L'avantage, c'est que la suite du toit pourra être
utilisée pour les panneaux pour les pompes.
- par un mystère difficile à éclaircir, l'acide se trouvait déjà dans le
container: il y en avait donc en tout au lieu de 250! Par contre, les deux
frigos basse tension manquent: mystère…
- certaines tranchées n'ont pas été creusées là où il le fallait, elles
ont été recommencées sans que cela ne retarde les travaux.
- la première chose qui a fonctionné grâce au photovoltaïque, c'est le
frigo de la maison d'hôtes, que Xavier a d'ailleurs trouvée très propre et
agréable.
- les journées de travail sont longues: lever peu après 6h, début du
boulot à 7h30, fin vers 17h45 avec une petite heure d'arrêt à midi. Le
soir, dodo vers 9h30, 10h, bien fatigués… L'ambiance est très bonne, bonne
humeur et rigolade… Les travailleurs congolais, bénévoles eux-aussi, sont
enthousiastes et courageux et la collaboration fonctionne très bien.
- la solidité des murs de l'hôpital a posé de gros problèmes: impossible
de forer avec le matériel sur place: il faudra acheter un gros
marteau-perforateur pneumatique. 
- cette mission ne permettra pas d'achever toute l'"électrification":
priorité est donnée à la maternité et à la chirurgie ainsi qu'à une partie
du bâtiment administratif. La phonie sera par exemple alimentée en
permanence. 
- Il faudra donc une deuxième mission "Energy".
- José, Marcel, Olivier et Etienne sont d'accord pour dire qu'Axel LUYELA
doit devenir le responsable de la maintenance à l'hôpital. Il travaille
avec eux et se montre très efficace.
- Le chantier de Jean-Benoît était loin de l'hôpital puisqu'il s'est
occupé de la mise sous toit du réservoir inférieur et tout se passe au
mieux malgré les longs trajets qu'il devait faire. Le débit de la source
n'avait baissé que d'1/3 à la fin d'une saison sèche particulièrement
longue. Elle se termine: ils ont eu deux grosses pluies orageuses.
- la table d'accouchement fonctionne: il s'agissait d'un problème de
montage.
- Il y a donc maintenant trois médecins en permanence à l'hôpital: Sœur
Marie-Alfred, Bienvenu I et Bienvenu II. Et ils sont bien nécessaires: le
nombre de patients s'amplifie et certains jours, les médecins n'arrivent
plus à suivre.
- Jean Bosco a été très heureux de pouvoir se rendre à Mokamo. Il a
travaillé avec l'équipe mais a aussi eu des réunions avec le PAAC et
d'autres groupes, en plus de ses visites à sa famille.
- Pour le reste, la fête du 16 septembre a été une belle réussite.
Commencée par une messe d'action de grâces qui a duré deux heures et demie
(ils y ont tous assisté), elle s'est poursuivie par une séance académique
devant l'entrée de l'hôpital, avec 6 ou 7 discours, ce qui fait que le
dîner de fête, préparé par les Sœurs, a commencé vers 16h! Les "autorités"
étaient reçues à la maison du docteur Bienvenu, les personnalités locales,
à la salle de cours de l'hôpital et les autres à la maison d'hôtes.
Les Sœurs sont maintenant dans leur couvent. Leur camion a amené pas mal
de matériel et les travaux d'aménagement ont déjà commencé: elles occupent
les chambres dans lesquelles nous avons logé en 2009. La chapelle a
d'ailleurs été déjà largement rénovée.
 
Voilà, je crois que j'ai résumé tout ce que Xavier m'a raconté. Cela vous
aura permis de partager un peu la vie de ceux qui sont encore à Mokamo pour
deux jours: demain mardi, dernier jour de travail, mercredi matin, départ
pour Kinshasa: leurs gsm prendront le relais de la phonie!
Amicalement et à demain,
André


Soirée africaine le 4 décembre organisée à l'Harmonie par les Soroptimistes

 

Soirée africaine au profit de MOKAMO

Le 04/12/2010 , Salon Harmonie à Verviers

Les Soroptimistes de Verviers, Spa et Ourthe Amblève organisent le samedi 04/12/2010 à partir de 19 heures dans les Salons de l'Harmonie une soirée africaine au profit de l'opération MOKAMO. Les fonds récoltés serviront à rétablir l'alimentation en eau dans l'hôpital et le village de MOKAMO en République Démocratique du Congo.

Apéritif, buffet froid/chaud, dessert - Animation musicale et danses africaines - Ambiance assurée

Prix : 45.- € par personne

Inscription avant le 15/11/2010 abillen@skynet.be

Infos : 0478/42.51.77 - Tél 0476/21.88.02

www.soroptimist.be

www.mokamo

Deuxième voyage 2010 : du 21 février au 14 mars




 


Voyage à Mokamo du 21/2 au 14/3   2010

Quelques mots de notre voyage     Pour mettre en évidence le premier contact avec la région de mokamo et souligner l’isolement de mokamo


Notre transport à partir de Kinshasa s’est effectué par un petit avion d’une compagnie locale protestante pouvant charger 5 passagers et la moitié de leurs bagages ... Le reste, essentiellement des médicaments que nous apportions pour l’hôpital, a voyagé par la suite sur un camion de l'huilerie de Mokamo.


Le décollage et l’atterrissage utilisent des pistes de terre et d’herbe, le survol du fleuve Congo est magnifique, puis on a une vue sur le relief, la brousse, quelques pistes et rivières, des zones de brulis d’où s’élèvent des fumées ou des étangs de pisciculture qui sont hélas le repaire des mouches tsé-tsé véhiculant le trypanosome responsable de la maladie du sommeil.

C’est en jeep que s’effectue la dernière partie du trajet de Yassa-Bonga à Mokamo, une quarantaine de km de piste dans la brousse. Une jeep est indispensable car le sol est fait de sable, ce type de sol explique peut-être la rareté des cultures dans la région.

Certains tronçons sont relativement praticables, mais à d’autres moments la jeep roule dans de profondes ornières et l’inclinaison qu’elle prend fait peur. Les voies de communication vers Mokamo ne sont pas aisées du tout et pourtant notre conteneur de matériel médical a pu passer par cette piste!

De nombreux Congolais de tous âges circulent sur ce chemin: certains voyagent à pieds en portant des colis ou des bidons sur la tête, d’autres poussent tant bien que mal un vélo lourdement chargé et difficile à diriger. Tous se précipitent sur le côté à l’arrivée de la jeep, quelques-uns font du stop, mais le chauffeur a son nombre de passagers maximum. Nous passons le long de quelques villages de huttes, les habitants font des signes chaleureux, un petit gosse traverse de justesse devant la jeep ...  Et dire que tous les médicaments achetés par l’hôpital  de Mokamo doivent être acheminés par 90 km de piste, soit sur un vélo poussé à bouts de bras, soit sur une moto si il y a du carburant.

Etonnamment il apparaît un poteau indicateur le long de la piste: il signale l’endroit où une connexion avec le réseau est possible: c’est ici qu’il faut venir pour téléphoner: cet endroit se situe à 28 km de Mokamo, soit environ 50 minutes de route en jeep.

 

L’accueil par les villageois de Mokamo est on ne peut plus enthousiaste : ils sont nombreux à nous recevoir, à nous escorter et à observer notre installation dans l’ancienne maison d’hôtes de l’hôpital. Enfants et adultes restent des heures près de nous. Ils placent tellement d’espoir en notre aide! Nous devrons leur rappeler que notre 1° objectif est l’aide à la réhabilitation de l’hôpital et qu’on espère étendre notre action ensuite.


Au fil des jours, les contacts et les visites se succèdent : beaucoup de personnes viennent nous saluer en apportant un présent: ils sont tous minces, si minces, à la limite de la malnutrition et pourtant ils nous offrent des arachides, de délicieux avocats, des ananas, des bananes et même un coq vivant.

Eux se nourrissent surtout de manioc, ils mangent le manioc sous toutes ses formes: soit une purée de farine de manioc mélangée à de la farine de maïs, le fou-fou, qui consommé le matin tient dans l’estomac jusqu’à 3 h de l’après-midi, soit des frites de manioc faites dans l’huile locale,  l’huile de palme qui chez nous est fortement déconseillée par les cardiologues, soit encore les feuilles de manioc bouillies et additionnées d’huile de palme qui constituent le légume vert local, le saka saka. Ils boivent du vin de palme, le malafu, constitué par la sève prélevée sur les palmiers et additionnée d’une herbe qui favorise la fermentation et donne un parfum.

Le médecin, le personnel infirmier, l’abbé prêtre du secteur, quelques chefs du village, plusieurs directeurs d’école et de nombreux enseignants viennent aussi nous voir: tous sont heureux et reconnaissants de notre présence à Mokamo et nous , nous sommes heureux d’être là avec eux .

Nous sommes aussi reçus à différentes reprises par des personnalités du village: l’animateur religieux, l’un ou l’autre commerçant, le chef des terres, des personnes rencontrées lors des voyages précédents nous reçoivent comme des rois. Certains habitants ont assisté enfants à l’inauguration de l’hôpital en 1953 et s’en souviennent. A l’époque il y avait une piste d’atterrissage devant l’entrée de l’hôpital!

 

Deux-trois moments forts vécus là-bas

Le dimanche est jour de repos. Vu que le prêtre (qui dessert 57 paroisses) est justement dans le village de Mokamo ce dimanche 28 février nous pouvons assister à la messe: prières pleines de ferveur, défilé noble et digne pour le dépot  des offrandes en argent ou en nourriture, chants et danse de la chorale des femmes sont prenants. L’après-midi nous suivons un match de foot à partir d’une tribune improvisée mais confortable et ombragée: les 2 équipes portent de vieilles vareuses avec la marque Detry Aubel qui ont servi à caler le matériel dans le conteneur, certains joueurs jouent pieds nus!

A la sortie de la messe nous sommes invités à visiter les écoles. Les écoles sont nombreuses à Mokamo, les élèves sont en classe dès 7h30 la-bas.

Rendez-vous est pris pour le lundi matin 8h dans une école primaire, ensuite vers 9 h dans l’école secondaire voisine. Quelles merveilles ces écoles: bien sûr locaux et matériel sont misérables, mais élèves et profs sont motivés, tellement motivés! Les enseignants notent tout au tableau noir peint sur le mur, les élèves remplissent des petits cahiers quadrillés sans gaspiller le moindre cm de papier. L’apprentissage se fait en Kikongo et en Français. Les programmes sont similaires aux nôtres. Il faudra trouver des manuels scolaires intéressants à leur envoyer.

Lors de ces 2 visites d’écoles, des centaines d’enfants ou d’ados en uniforme blanc et marine ont été rassemblés dans “la cour de récréation” en notre honneur et  ont chanté pour nous des chants de bienvenue et d’espérance: ce sont 2 moments inoubliables , l’émotion nous a menés au bord des larmes. Je n’oublierai jamais le regard pétillant d’enthousiasme et débordant de complicité de cette institutrice primaire qui regagnait sa classe avec ses petits. Comme je regrette de ne pas savoir son nom.

Nous avons aussi rendu visite à Maman Rosalie qui préparait notre repas dans la cuisine du docteur: c’est sur un feu de branchages déposés à même le sol au centre de la pièce qu’elle faisait ses cuire les aliments et la fumée emplissait la pièce; juste à côté de son foyer trônait une antique cuisinière reliée à une cheminée mais qui d’après elle était cassée ... Cela nous a fait mal à nous les femmes belges, fort mal!

 

Quelques autres contacts privilégiés avec des femmes congolaises

J’ai encore dans la tête le sourire franc et chaleureux de maman Mariane rencontrée à maintes et maintes reprises: qu’elle porte un fagot de bois sur sa tête, qu’elle surveille sa pisciculture ou remonte un bidon d’eau de la source, qu’elle vende ses produits au marché ou qu’elle nous accueille dans sa maison pour nous désaltérer, c’était toujours avec une sérénité pleine de force et une grande sympathie à notre égard.

Inoubliables aussi  le tonus et l’efficacité d’Antoinette qui a confectionné pour certains d’entre nous des tenues congolaises à l’occasion de la fête des femmes!

Quant aux jeunes infirmières que nous avons côtoyées régulièrement, leur travail à l’hôpital si mal rémunéré (10$ / mois) s’additionne à leur rôle de mère de famille et à celui de cultivatrice du champ familial. L’une d’entre elles a bien fait remarquer que nous, nous pouvions quitter le Congo et qu’elle ne le pouvait pas.

Toutes ces femmes sont des maillons petits mais essentiels dans la vaste entreprise de faire redémarrer le Congo.

 

Nous avons bien travaillé là-bas à l’avancement du projet de réhabilitation de l’hôpital:

Il y avait un sérieux programme technique pour notre équipe:

-d’abord la réparation de la phonie, seul contact qui reliait l’hôpital à Kinshasa dans le temps. Joseph a grimpé sur le toit pour réinstaller l’antenne et après plusieurs jours d’essais le contact avec le technicien de l’ambassade à Kin a été établi: l’hôpital de Mokamo n’est plus tout-à-fait isolé,

- la nouvelle table d’opération a été installée et fixée,
                                                                                                                
                                                                                                                                                                                           


-le toit qui doit recevoir les panneaux solaires a été préparé: il fallait enlever des tôles pour renforcer les chevrons et ensuite replacer les tôles, sacré boulot à 35°,

                                                                                                                                                                                             
                                                                                                                                                                                            

-le local qui doit abriter les batteries et le nouveau groupe électrogène a été préparé et sécurisé, des barreaux aux fenêtres et une porte blindée ont notamment été placés,
                                                                                                                  
                                                                                                                                                                                            
                                                                                                                                                                                            

-quelques citernes en plastique ont été installées sous le bord des toits pour récupérer de l’eau de pluie et éviter quelques trajets vers la source. Nous avions rangé du petit matériel médical et des outils dans des citernes en plastique dont on avait découpé le couvercle. L’utilisation de citernes nous paraît simple, mais les habitants de Mokamo sont dépourvus de tout: ils disposent  juste de quelques seaux à poser sous le bord des toits pour récupérer un peu d’eau de pluie. Il faut savoir que  la lessive du linge d’une personne hospitalisée doit être faite par la famille du malade qui doit aussi fournir sa nourriture,

-le médecin de notre groupe a assisté aux consultations du médecin local et a réfléchi avec lui à l’amélioration du fonctionnement de l’hôpital, il a réalisé que les médicaments ne peuvent être achetés que s’il y a de l’argent à la fin du mois dans la caisse de l’hôpital ... Une mise de fond de départ de notre part pourrait aider à l’approvisionnement et rationnaliser achats et déplacements.

  
                                                                                                                                                                                             

                                                                                                                                                                                                                                                                                                       

En plus des contacts avec le médecin directeur de l’hôpital nous avons rencontré plusieurs personnes qui interviendront dans sa gestion et son fonctionnement

 

D’autre part, nous avons accueilli à Mokamo deux ingénieurs d’Aquassistance qui venaient étudier pendant une semaine le problème de l’eau et envisager la remise en route du chateau d’eau, ce qui ramènerait l’eau courante à l’hôpital.

 

Nous avons rencontré pas mal de personnes qui ont des idées de développement:


pour les installations de l’huilerie, la valorisation des activités agricoles, la formation en coupe-couture des adolescentes ...

Et on nous a parlé d’un pont que l’Union Européenne installerait sur la rivière Lukula près de Mokamo. Cela rapprocherait beaucoup le village de l’asphalte qui mène à Kinshasa!

Voilà, ça semble bien bouger du côté de Mokamo . . .

Départ d'un deuxième container  

Georges Godin qui dirige Weltladen-Logistik  Eupen nous annonce une bonne nouvelle concernant le container chargé du matériel électrique d'Energy Assistance. 

 

Bonjour les amis de MOKAMO
 
Le second container pour  votre projet Mokamo a quitté ce matin Eupen pour Anvers.
Il sera chargé sur le MV CHOPIN et quittera Anvers le 21/04/2010 pour Matadi         ( 18 jours ) sous la protection de l'Ordre de Malte.
  
J'espère qu'il sera pour juin à Mokamo, pour cela il faudra un coup de pouce au Congo.
 
Salut
 
Georges

Concert de musique de chambre du 18 février 2010                Le 18 février 2010,Ruth Fazal et Margaret Scott ont offert de magnifiques interprétations d'oeuvres de Dvorak,Bartok,
Franck dans la jolie salle de l'Emulation aménagée chaleureusement par Monsieur J.Todd.
               Le concert commenca sans préambule.Ensuite la pianiste M.Scott commenta les deux premières oeuvres en rappelant les origines des compositeurs,le contexte historique et les différents styles musicaux de l'époque.
               Après l'entracte,les musiciennes interprétèrent la sonate en la majeur de C.Franck et jouèrent une seconde fois deux danses roumaines en réponse aux applaudissements insistants du public.
               Manifestement l'amitié qui lie la violoniste R.Fazal et la pianiste M.Scott mène leur sensibilité et leur art à un très haut niveau.
               Le groupe Mokamo les félicite de tout coeur et remercie M.Todd pour l'organisation de cette belle soirée.

L'arrivée du premier container
 Vendredi 5 février (extrait du carnet de Véronique )

Aujourd'hui matin nous allons assister au programme opératoire du Dr.Bienvenu. Il est aidé par Bienvenu 2 et le kiné.
Quel calme dans la salle ! On entend voler la mouche !
Grande admiration pour leur travail dans des conditions difficiles : chaleur, manque d'éclairage, matériel restreint...
Une paire d'heures plus tard un message par la phonie annonce le passage du container à Yasa Bonga.
Nous allons à sa rencontre avec caméra et appareil photos entourés d'une foule d'enfants.
Vers 14 hrs, nous entendons les premiers vrombissements du camion et voyons apparaître, remplis d'émotion, le container au fond de l'allée conduisant à l'hôpital (garnie de feuilles de palmier par les habitants).
Le container fait son entrée à l'hôpital suivi d'une foule joyeuse ! Des images qui restent gravées dans nos petites têtes. Dans l'effervescence du moment, Bienvenu à peine sorti de salle d'opération ouvre le container parmi les cris de joie de tous les habitants. Quelle ambiance ! 
Tout le monde entame le déchargement avec une énergie décuplée par la joie de recevoir. C'est Noêl à l'équateur !
En deux grosses heures le container est déchargé et le matériel est entreposé sur les étagères d'un grand local considéré dorénavant comme réserve.
Il y aura un enthousiasme particulier lors du déchargement du nouvel appareil d'échographie et surtout des vareuses Detry. Tout le séjour sera jalonné de ce petit mot "vareuse".
Nous sommes tous, eux comme nous, vraiment heureux que le container soit enfin arrivé.
Mis à part les lits qui ont particulièrement souffert du transport, tout le matériel est arrivé à bon port.
A partir de demain nous allons pouvoir nous occuper de distribuer et d'installer le matériel dans les différents services . 

Un premier container est arrivé à Mokamo    

      Un premier container chargé de matériel médical (30 m3 , 7 tonnes) est arrivé à Mokamo le 5 février 2010. Il avait quitté Eupen en octobre dernier. Une équipe du CHPLT était sur place pour aider nos amis congolais à décharger ce matériel et à l'installer dans les différents services. Cfr. diaporama

Premier container en route vers Mokamo  

Soirée des Soroptimistes : Mokamo Evening Gala 4 décembre 2010




Soirée africaine au profit de MOKAMO

Le 04/12/2010 , Salon Harmonie à Verviers

Les Soroptimistes de Verviers, Spa et Ourthe Amblève organisent le samedi 04/12/2010 à partir de 19 heures dans les Salons de l'Harmonie une soirée africaine au profit de l'opération MOKAMO. Les fonds récoltés serviront à rétablir l'alimentation en eau dans l'hôpital et le village de MOKAMO en République Démocratique du Congo.

Apéritif, buffet froid/chaud, dessert - Animation musicale et danses africaines - Ambiance assurée

Prix : 45.- € par personne

Inscription avant le 15/11/2010 abillen@skynet.be

Infos : 0478/42.51.77 - Tél 0476/21.88.02

www.soroptimist.be

www.mokamo